Ledjely.com
Accueil » SOULEYMANE CONDÉ : « Accepter le troisième mandat d’Alpha Condé, c’est tuer la démocratie en Guinée »
A la une Actualités Politique Société

SOULEYMANE CONDÉ : « Accepter le troisième mandat d’Alpha Condé, c’est tuer la démocratie en Guinée »

A un peu plus d’un mois de l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, le mouvement Diversité républicaine de Guinée (DRG) entend se déployer dans les 124 quartiers de la ville de Conakry. Objectif pour son président, Souleymane Condé, lancer un processus de conscientisation des populations à la base pour le long terme. A travers des formations sur la citoyenneté, l’ancien coordonnateur du FNDC aux États-Unis entend, au-delà de ce rendez-vous électoral, laisser un héritage aux prochaines générations. La DRG alertera les citoyens sur les dangers que représente un troisième mandat du président Alpha Condé pour l’avenir de la démocratie en Guinée. Souleymane Condé l’a indiqué ce vendredi 11 septembre dans Les Grandes Gueules chez nos confrères de radio Espace FM.

« Moi, j’ai la forte conviction que Monsieur Alpha Condé, c’est le passé. Mais les gens ne croiront pas parce qu’ils ne voient que le présent. Or, il faut se lancer dans le long terme. Il n’y a pas de divorce entre le FNDC et moi, moi je suis un homme de principe, et il est dit dans les chartes du FNDC que quiconque est responsable d’un parti politique ne peut pas avoir une fonction au sein du front. Je me suis donc auto-exclu en tant que coordinateur du FNDC aux États-Unis. Mais je serai toujours partie prenante du combat citoyen du FNDC. Je prends ma direction parce que je veux l’assumer comme ça. Le FNDC est à encourager, car un combat citoyen ne doit pas s’arrêter. La population a le choix d’aller à l’élection avec les 3 partis politiques (qui étaient membres du FNDC) ou continuer le combat au sein du FNDC. Et je pense que cette population est assez mure pour faire le choix des hommes. Il faut que nous nous levions pour chasser l’ethnocentrisme dans notre pays, que l’injustice soit bannie, que chaque guinéen puisse prendre sa responsabilité pour se dire par exemple : chaque fois que je détourne de l’argent, je fais du tord à ma génération et à celle de mes enfants… Nous nous sommes battus pour faire partir la junte militaire au pouvoir. C’est grâce à nous qu’elle ne s’est pas éternisée au pouvoir, on ne peut pas chasser la junte du capitaine Moussa Dadis Camara du pouvoir et accepter qu’un civil qui vient après ce combat s’éternise au pouvoir. Donc accepter le troisième mandat du Pr. Alpha Condé, c’est tuer la démocratie en Guinée parce que le prochain qui viendra pouvoir, les gens diront que Sékou Touré a fait une présidence à vie, Conté l’a fait, Alpha  également l’a fait. Donc, nous allons le faire aussi », prévient-il.

S’agissant des activités que la DRG entend mener sur le terrain auprès des populations à la base, Souleymane Condé explique :

« Nous avons observé le climat politique, nous allons procéder par les méthodes les plus simples : il faut parler à la population et la former… C’est pour ça que nous avons dit que nous ne nous intéressons pas aux élections, les élections ne sont pas la solutions de la Guinée. Nous n’accompagnons personne et nous allons dans un premier temps aller dans les 124 quartiers de Conakry pour dire à la population : si vous continuez à recevoir l’argent des politiciens contre vos valeurs, vous hypothéquer votre avenir. Nous allons mettre en place des modules de formation (sur) la citoyenneté, nous allons faire un travail de fond parce que sans un réveil de conscience, ça ne sert à rien d’aller parler aux gens de projet (…) Il n’est pas impossible de changer la mentalité (des gens). Moi, je suis activiste depuis 4 ans. Je reçois des messages des communicants de l’opposition et de la mouvance, et je sais ce qu’ils me disent. Les gens ont envie que ça change, mais ils sont tenus par la pauvreté, du vivre au quotidien, et ça, nous le comprenons. Mais avec le temps, en éduquant les gens de façon citoyenne, ça (changera). Il faut sensibiliser le temps que ça prendra. Il faut permettre à la nouvelle génération qui viendra après nous, même si on en bénéficie pas, de savoir qu’il y a eu des hommes qui ont eu de la valeur…»

Hawa Bah

Articles Similaires

MAMADOU SYLLA : « Alpha Condé appauvrit les Guinéens pour donner de l’argent aux étrangers »

LEDJELY.COM

CONAKRY : les gros porteurs interdits de circulation pendant « les heures de pointe »

LEDJELY.COM

Sidy Souleymane NDiaye ou l’incarnation du mal absolu (Sékou Koundouno)

LEDJELY.COM

Choc Manchester City-Chelsea en demi-finale de Coupe d’Angleterre

LEDJELY.COM

Ebola, les enfants contacts bénéficient d’une prise en charge psycho-sociale et de kits d’hygiène

LEDJELY.COM

GUINÉE : vers la création d’une nouvelle structure de défense des journalistes ?

LEDJELY.COM
Chargement....