Ledjely.com
Accueil » PROROGATION DE L’ETAT D’URGENCE SANITAIRE : des citoyens de Kankan expriment leur déception
A la une Actualités Coronavirus Haute-Guinée Société

PROROGATION DE L’ETAT D’URGENCE SANITAIRE : des citoyens de Kankan expriment leur déception

Depuis mars dernier, la Guinée – comme la plupart des pays à travers le monde – fait face à la pandémie du nouveau coronavirus, comptant à ce jour plus de dix milles cas confirmés et une soixantaine de morts. Pour limiter la propagation de la pandémie dans le pays, le président Alpha Condé a décrété le 26 mars dernier l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Alors que la mesure est de plus en plus foulée au sol, notamment à travers l’organisation de meetings de soutien au président Alpha Condé, candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain pour un troisième mandat, le chef de l’Etat guinéen a prorogé hier soir l’état d’urgence sanitaire de 30 jours supplémentaires.

Rencontrés ce mercredi par le correspondant du Djely en Haute-Guinée, des habitants de Kankan ont exprimé leur ras-le-bol face à la prorogation de cette mesure avant de promettre de vivre désormais comme avant l’arrivée de la maladie en Guinée.

Pour Mohamed Keita résidant au quartier Timbo, cette décision va à l’encontre de la réalité sur le terrain. « C’est ridicule, cette décision. On voit tous les jours des mamayas, des danses et autres festivités des mouvements de soutien au pouvoir et aujourd’hui on nous parle d’état d’urgence ; ça fait trop rire. Il faut que nos autorités nous prennent au sérieux », a-t-il estimé.

Avis partagé par Mamadi Kaba, étudiant. « Même ce soir quand vous suivez le journal de la RTG, vous verrez des regroupements de ténors du parti au pouvoir pour meetings de soutien. C’est incompatible avec l’état d’urgence en vigueur. Il faut que le président Alpha Condé comprenne que ce pays n’est pas une propriété exclusive au RPG ou à un clan. Moi, je vais désormais vivre comme avant » l’apparition de l’épidémie.

Pour le secrétaire fédéral du Bloc libéral à Kankan, seule une lutte commune pourrait aider le pays à sortir de cette situation. « Avec la campagne qui commence bientôt, on verra tout. Les gens pilleront nos ressources pour cette campagne et on nous parle d’état d’urgence, il faut que ce deux poids deux mesures s’arrêtent dans notre pays. Soyons un peu responsables de nos actes quand-même !« , s’est insurgé Lanciné Condé.

Du côté des hôteliers, c’est un silence radio pour l’instant. Nous apprenons cependant qu’une rencontre est prévue dans les prochaines heures entre les professionnels pour définir la ligne à suivre, bien que les motels, les bars et les hôtels de la ville sont discrètement ouverts depuis plus de trois mois.

Les autorités interrogées par Ledjely.com sur cette décision du président Alpha Condé ont eu du mal à répondre à nos questions. De façon dubitative, nos interlocuteurs ont salué cette prorogation de l’état d’urgence sanitaire qui, on le sait maintenant, sera en vigueur pendant la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 18 octobre prochain.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

CORRUPTION & EXTREME PAUVRETE : les deux chantiers de Kassory Fofana

LEDJELY.COM

ENNUIS JUDICIAIRES DE MOHAMED TOURÉ AUX ÉTATS-UNIS : Oyé Béavogui du PDG-RDA fustige « l’indifférence » de l’État guinéen

LEDJELY.COM

En 2020, la protection civile guinéenne a fait près de 7 000 interventions à travers le pays

LEDJELY.COM

DÉLINQUANCE JUVÉNILE : les conseils de Kiridi Bangoura pour les jeunes de Manéah

LEDJELY.COM

KANKAN : réactions croisées de citoyens après la reconduction de Kassory Fofana à la Primature

LEDJELY.COM

VENTE DE DOMAINES DE L’ETAT A COYAH : les mises en garde du député Abdoulaye Bernard Keita

LEDJELY.COM
Chargement....