Ledjely.com
Accueil » ACCÈS ÉQUITABLE AUX MÉDIAS : Ousmane Gaoual Diallo émet des inquiétudes
A la une Actualités Guinée Médias Politique

ACCÈS ÉQUITABLE AUX MÉDIAS : Ousmane Gaoual Diallo émet des inquiétudes

Lors du tirage au sort des passage des partis politiques dans le journal de campagne sur les médias d’État pour la présidentielle du 18 octobre prochain, le président de la Haute autorité de la communication (HAC), Boubacar Yacine Diallo, a prévenu que les propos inappropriés comme traiter ses adversaires de menteurs ne passeront pas sur les antennes des médias. Autrement dit, ces passages seront sera coupés après l’enregistrement. Une décision qui inquiète Ousmane Gaoul Diallo, le responsable par intérim de la communication de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le principal parti d’opposition en lice.

A la sortie de la rencontre, Ledjely.com l’a interrogé sur ce sujet. A l’entame de ses propos, l’ancien député s’est montré pessimiste. « Il y a certains nombres de choses qui sont inquiétantes dans ce qui a été présenté ici. Quand on dit que la presse privée ne fait pas partie de l’espace médiatique guinéen qui doit être réglementé ça veut dire qu’on laisse la l’attitude aux partis qui ont plus de moyens d’avoir accès à plus de médias, à plus de temps que les partis qui seront moins dotés économiquement. Ça c’est un dysfonctionnement. Dans tous les pays du monde, le temps d’antenne est compté de la manière que vous passez dans les médias privés que dans les médias publics. C’est le temps d’antenne par jour et par parti politique qui est decompté. C’est quelque chose s’inquiétant », a-t-il déclaré.

Et de souligner : « Le président dans sa présentation a indiqué en quelque sorte que la HAC est un organe de censure. Je l’ai entendu prendre l’exemple en disant que quand on dit que quelqu’un est un menteur, on va couper le passage. Alors, je pense que l’UFDG ne passera pas parce qu’on est gouvernés par un menteur. On est gouvernés par un système de mensonge. Si nous dénonçons ça et que ça doit être coupé, ça veut dire que toutes nos émissions vont être coupées. Ça, c’est quelque chose d’inquietant et j’espère qu’ils n’arriveront pas à ce point de vue. »

Déjà, Ousmane Gaoul souhaite qu’à l’occasion de la présidentielle du 18 octobre prochain le peuple de Guinée sanctionnera “les voleurs, les menteurs et les incompétents”. « C’est ce que nous allons prôner » lors de la campagne électorale [qui s’ouvre ce vendredi], a-t-il annoncé.

BallaYombouno

 

Articles Similaires

RAMADAN ET PRIERES DE MASSE : Aly Jamal Bangoura appelle au respect des mesures barrières

LEDJELY.COM

KIDNAPPING DE THIERNO MAMADOU DANSOKO : plusieurs suspects interpellés

LEDJELY.COM

GUINÉE : le Ramadan débute ce mardi 13 avril (officiel)

LEDJELY.COM

MAMADOU BAH BAADIKO : « Le Premier ministre a toujours défendu le communautarisme »

LEDJELY.COM

« Je ne saurais être natif de la Basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région », Kassory Fofana

LEDJELY.COM

RDC : l’inspecteur général des finances s’intéresse à la disparition de plusieurs millions de dollars

LEDJELY.COM
Chargement....