Ledjely.com
Accueil » COVID-19 : Alpha Condé cède aux pressions des étudiants et des opérateurs culturels
A la une Actualités Culture Politique Santé

COVID-19 : Alpha Condé cède aux pressions des étudiants et des opérateurs culturels

Les manifestations estudiantines de ce lundi 21 septembre à Conakry auront-elles été la goutte d’eau supplémentaire qui pousse le chef de l’Etat à entendre enfin tous ceux qui demandent l’assouplissement des mesures restrictives instaurées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire ? On est bien fondé à le penser, après qu’un communiqué ait annoncé ce soir via la télévision nationale que l’allègement tant réclamé ces derniers jours, sera effectif ce mardi 22 septembre 2020.

« Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, des mesures d’allègement concernant les transports publics, bars, lieux de loisirs, boites de nuit ainsi que les activités culturelles et sportives seront annoncées par un important communiqué de la présidence, ce mardi 22 septembre 2020 », ainsi était libellé le communiqué rendu public par la télévision nationale via un bandeau défilant.

Difficile de ne pas voir le lien entre la diffusion de ce communiqué et les manifestations des étudiants des universités Gamal Abdel Nasser de Conakry et Général Lansana Conté de Sonfonia de ce lundi. Des étudiants qui protestaient pour exiger la baisse des frais de transports qui ont grimpé depuis que le gouvernement, dans le cadre du respect de la distanciation physique, a exigé des conducteurs d’engins roulants, de prendre moins de passagers que d’habitude. Pour compenser le manque-à-gagner, les chauffeurs avaient délibérément décidé du doublement des frais de transport par tronçon. Une situation que le monde scolaire et estudiantin ressent particulièrement depuis la reprise des cours, début septembre, dans les amphithéâtres et les établissements pré-universitaires.

Avant les étudiants, ce sont les opérateurs culturels dont les spectacles sont, eux aussi, suspendus, qui avaient fait part de leur protestation.  En raison du couvre-feu qui demeure en vigueur, le secteur culturel et des loisirs, dont les activités sont essentiellement de nuit, est en effet lui aussi très affecté par les restrictions consécutives au Covid-19. Aussi, quand le 15 septembre 2020, dans une ordonnance qu’il faisait diffuser via les médias de service public, le président Alpha Condé s’était simplement borné à reconduire l’état d’urgence sanitaire, instauré en mars dernier, les acteurs du secteur n’y avaient rien compris. D’autant que dans le cadre des activités politiques en général et de la campagne électorale en particulier, on assiste de plus en plus à des regroupements avec parfois des violations flagrantes des mesures barrières les plus simples.

Eh bien, le président Alpha Condé qui n’a aucune envie d’avoir à faire face à de nouvelles crises, alors qu’il est en campagne pour son troisième mandat, a décidé de prêter opportunément une oreille attentive aux réclamations des uns et des autres. Mais il faudra certainement attendre le communiqué de ce mardi pour être situé sur la nature exacte de l’allègement.

Ledjely.com

Articles Similaires

PRESIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : la CEEA présente son rapport préliminaire

LEDJELY.COM

VIOLENCES POST-ELECTORALES : des boutiques pillées à N’Zérékoré

LEDJELY.COM

CELLOU DALEIN REVENDIQUE SA « VICTOIRE » : réaction de la communauté international

LEDJELY.COM

PRÉSIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : « Dans 91% des bureaux de vote, les représentants des candidats n’ont pas contesté les résultats officiels » (CoCEG)

LEDJELY.COM

La crise politique guinéenne a encore de beaux jours devant elle

LEDJELY.COM

KINDIA : après la présidentielle, réactions de quelques citoyens !

LEDJELY.COM
Chargement....