Ledjely.com
Accueil » DISCOURS CONTROVERSÉ D’ALPHA CONDÉ : réactions partagées à Kankan
A la une Actualités Haute-Guinée Politique Societé

DISCOURS CONTROVERSÉ D’ALPHA CONDÉ : réactions partagées à Kankan

Deux jours après le discours controversé du président Alpha Condé lors du lancement officiel à Kankan de la campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre prochain, les réactions figent dans les quartiers généraux de plusieurs partis politiques et de la société civile. Si certains s’indignent de cette sortie du chef de l’État et candidat à sa propre succession, d’autres trouvent cohérente cette communication du candidat du RPG/Arc-en-ciel et la considèrent même responsable. Réactions croisées recueillies à Kankan par le correspondant du Djely, basé en Haute-Guinée.

Depuis cette intervention par visioconférence du locataire du Palais Sekhoutoureya, nombreux sont ceux qui pensent que le président Alpha Condé est dans l’idée de diviser les Guinéens. Pour Hadja Mady Kaba, coordinateur régional du PADES, le président Alpha Condé veut diviser les Guinéens pour continuer à régner. « Le PADES étant un parti démocratique fustige avec la dernière énergie cette sortie du président Condé. On crée un parti politique pour tous les Guinéens sans tenir compte de l’ethnie, la religion. Mais, c’est l’illustration parfaite de l’incapacité du président Alpha Condé à présenter un projet de société au peuple. Il devrait plutôt nous dire combien d’emplois sont crées, de kilomètres bitumés ou encore de centres de santé construits depuis son arrivée au pouvoir. Mais si vos promesses dépassent vos actions, vous faites toujours comme ça. Il veut nous diviser pour régner mais heureusement que les Guinéens sont maintenant matures », estime-t-elle.

Antoine Dogbo Guilavogui, le secrétaire fédéral de l’UFDG, dit ne pas être surpris par la sortie du président Alpha Condé qu’il invite cependant à quitter le pouvoir par la grande porte. « Le pays est pris en otage par une bande qui pille le pays. Alpha Condé n’a plus le contrôle du pays. Il n’a plus rien à dire aux Guinéens, il peut aller se reposer s’il veut. C’est purement de l’ethnocentrisme qu’il veut promouvoir dans le pays », accuse-t-il.

Contrairement à ses prédécesseurs, Ibrahima Kalil Chérif, coordinateur du bureau des jeunes du RPG/Arc-en-ciel, invite les responsables à ne pas « dénaturer » les propos du président Alpha Condé. « Ils veulent donner une autre connotation au discours du président, alors que c’est une vérité crue. Ces petits partis politiques ont une convention avec l’UFDG. Ca, c’est clair. On a entendu les gens parler de ‘notre tour par tous les moyens’. Aujourd’hui, le président Alpha Condé est dans la dynamique du développement », tranche-t-il.

Dr Lonceny Chérif et Arafan Moussa Koulibaly, des responsables de la société civile régionale et préfectorale, déclarent ne pas être largement informés du discours polémique du président Alpha Condé. Est-ce une façon d’éviter de s’exprimer sur cette affaire qui alimente les débats politiques depuis samedi soir en Guinée.

Affaire à suivre…

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

CRISE POST-ÉLECTORALE : affrontements et pillages à Conakry et dans certaines villes guinéennes

LEDJELY.COM

La Guinée n’est pas encore une société de droit

LEDJELY.COM

Me MORY DOUMBOUYA : « aucune velléité de déstabilisation du pays ne sera tolérée »

LEDJELY.COM

Après la présidentielle, Conakry sombre dans la violence !

LEDJELY.COM

SCRUTIN DU 18 OCTOBRE : ce que l’INIDH recommande à la CENI, à la population, aux partis politiques et aux candidats

LEDJELY.COM

L’Afrique de l’ouest en feu, la CEDEAO atone

LEDJELY.COM
Chargement....