Ledjely.com
Accueil » PRESIDENTIELLE 2020 : la Coordination nationale des unions forestières sur le terrain pour barrer la route à Alpha Condé
A la une Actualités Guinée Forestière Politique Societé

PRESIDENTIELLE 2020 : la Coordination nationale des unions forestières sur le terrain pour barrer la route à Alpha Condé

Quelques jours après le lancement officiel de campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre prochain, la Coordination nationale des unions forestières (CNUF) s’active pour une alternance démocratique. Dans la région de la Guinée forestière, la CNUF sort ses muscles. Cela dans le souci de barrer la route au président sortant Alpha Condé dont la candidature pour un troisième mandat est contestée par une bonne partie de la population à travers le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC).

C’est lors d’une rencontre nationale tenue ce dimanche 20 septembre à N’Zérékoré dans un réceptif hôtelier de la ville que les responsables préfectoraux, régionaux et nationaux de la Coordination nationale des unions forestières (CNUF) ont donné le ton. A les en croire, il n’est plus question de donner l’avantage au président Alpha Condé de s’offrir un troisième mandat. « A propos de ces élections, la Coordination nationale des unions forestières et la Diaspora forestière avaient unanimement choisi un seul candidat pour toute la forêt. Il s’agissait de Dr. Édouard Zoutomou Kpoghomou qui avait déjà payé sa caution. C’était pour affaiblir le RPG d’Alpha Condé en Guinée forestière. Mais très malheureusement, notre candidat a été recalé. A date, on n’est en train  d’attendre les consignes de notre candidat recalé et le moment venu, nous allons instruire à nos parents ce qu’ils doivent faire par rapport à ces élections », a indiqué Jean Dimio Tolno, le président de la coordination.

Poursuivant, il a qualifié le régime d’Alpha Condé de dictatorial. « Tout récemment à Tanènè où les 4 coordinations de la Guinée étaient en réunion pour dénoncer pour la 5 fois la candidature du Pr. Alpha Condé, on a été attaqué et séquestré par les forces de l’ordre. Cet état de fait ne va jamais nous désarmer. Nous allons poursuivre notre combat. Notre objectif final, c’est d’obtenir l’alternance qui n’est autre que le changement de régime. Car, nous sommes dans une vraie dictature », a ajouté Jean Dimio Tolno.

Pour sa part, Siba Bilivogui du bureau national de la Coordination des unions forestières a martelé que malgré l’annulation de sa candidature, Dr Édouard Zoutomou Kpoghomou, investi de façon consensuelle par la région forestière pour le scrutin présidentiel du 18 octobre prochain, fera tout pour empêcher Alpha Condé d’avoir l’électorat de la Guinée forestière.

Présent à cette rencontre, le président régional de l’union forestière de Kankan a quant à lui dénoncé le « silence coupable » des gens de N’Zérékoré suite à l’arrestation de 43 personnes dans la ville les 22 et 23 mars dernier qui sont détenues depuis plusieurs mois à Kankan. « Ces jeunes gens qui croupissent à la maison centrale de Kankan ont été arrêtés dans cette préfecture de N’Zérékoré. A leur arrivée à Kankan, il y en a qui ne savaient pas où ils sont. Une fois à la prison civile de Kankan, ils se sont concertés pour nous adresser un bout de papier en disant à toute la communauté forestière de Kankan qu’ils ont été déportés à la maison d’arrêt de Kankan. Et qu’ils manquent de tout. Donc, ils souhaiteraient une assistance de nous, communauté forestière de Kankan. La coordination s’est retrouvée et allée à leur rencontre. On a trouvé que certains étaient torse nu, d’autres sans chaussures et rien pour manger. C’est ainsi on  n’a apporté le soutien qu’on pouvait. Depuis mars dernier, ces jeunes gens sont en prison à Kankan, et j’estime qu’ils sont abandonnés par N’Zérékoré. Pourquoi je le dis, parce que depuis leur détention ici, on n’a vu aucune réaction de N’Zérékoré en faveur de ces prisonniers », a dénoncé le doyen Tamba Julien Kamano.

Après cette rencontre, la question qui se pose est de savoir par quelle stratégie la Coordination nationale des unions forestières et son candidat désigné Dr. Édouard Zoutomou Kpoghomou dont la candidature a été rejetée par la Cour constitutionnelle passeront pour empêcher Alpha Condé d’avoir l’électorat de la Guinée forestière qui lui est indispensable dans sa quête du troisième mandat ?

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour Ledjely.com à N’Zérékoré

Articles Similaires

CRISE POST-ÉLECTORALE : affrontements et pillages à Conakry et dans certaines villes guinéennes

LEDJELY.COM

La Guinée n’est pas encore une société de droit

LEDJELY.COM

Me MORY DOUMBOUYA : « aucune velléité de déstabilisation du pays ne sera tolérée »

LEDJELY.COM

Après la présidentielle, Conakry sombre dans la violence !

LEDJELY.COM

SCRUTIN DU 18 OCTOBRE : ce que l’INIDH recommande à la CENI, à la population, aux partis politiques et aux candidats

LEDJELY.COM

L’Afrique de l’ouest en feu, la CEDEAO atone

LEDJELY.COM
Chargement....