Ledjely.com
Accueil » KANKAN : « La victoire n’est plus loin », selon le secrétaire fédéral de l’UFDG
A la une Actualités Haute-Guinée Politique Societé

KANKAN : « La victoire n’est plus loin », selon le secrétaire fédéral de l’UFDG

À peine entamée, la campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre enregistre ses premiers « dérapages ». Après le discours qualifié d’ethnique prononcé par le président Alpha Condé, candidat à sa propre succession pour un troisième mandat, samedi dernier à l’endroit de ses partisans réunis à Kankan, plusieurs responsables de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dont le secrétaire fédéral du parti à Kankan ont été brièvement interpellés et auditionnés au commissariat urbain de la ville ce mardi 22 septembre.

Selon les informations recueillies sur place au sortir de cette brève audition, Antoine Dogbo Guilavogui et ses camarades ont été interpellés suite à la manifestation dans la nuit du lundi de plusieurs jeunes qui auraient nouvellement adhéré à l’UFDG, le principal parti de l’opposition guinéenne dont le leader Cellou Dalein Diallo affrontera le président Alpha Condé lors de l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Pourtant, le secrétaire fédéral du parti à Kankan assure ne pas connaître les jeunes qui sont sortis manifester la nuit dernière dans les rues de ville, autrefois bastion incontesté du président Condé.

« J’étais à Dabadou quand j’ai reçu un appel du maire de la commune urbaine m’informant que le préfet voulait me parler. Il m’a dit de me diriger directement à son bureau. Et quand je suis arrivé, il a demandé que j’appelle les autres conseillers (UFDG) de la mairie et les trois missionnaires venus de Conakry. Lorsque nous sommes réunis au complet, il nous a dépouillés de tous nos téléphones et nous a interrogés sur la situation des jeunes qui sont sortis la nuit dernière. Je lui ai répondu que j’ai aucune information concernant cette manifestation de joie et que c’est possible que ça ne soit pas nos militants. Car à l’UFDG, c’est l’éducation, le respect de la loi, que nous apprenons à nos militants. Après plusieurs échanges, il a ordonné qu’on vienne nous auditionner au commissariat. Mais comme l’officier de police judiciaire et le commissaire sont intelligents, ils nous ont libérés sans conditions », a expliqué Antoine Dogbo Guilavogui.

Poursuivant, le secrétaire fédéral de l’UFDG à Kankan a rassuré que cette intimidation galvanise le camp de l’ancien Premier ministre dans son combat politique pour l’alternance démocratique. « C’est une raison pour mener jusqu’au bout ce combat. La victoire n’est plus loin. Aujourd’hui, ce sont des milliers d’adhésions que nous enregistrons car il y a assez de frustrés. Les jeunes viennent volontairement adhérer à notre car ils savent que l’autre côté va bientôt chavirer », a toutefois assuré M. Guilavogui.

D’après des citoyens rencontrés ce mardi, des milliers de jeunes auraient fait le tour de la ville dans la nuit d’hier lundi 21 septembre. Ils auraient scandé des propos hostiles à la gouvernance du régime d’Alpha Condé qui, dix ans après son arrivée aux affaires, n’a pas su répondre aux aspirations de la plupart des Guinéens. Ces jeunes présentés comme des nouveaux militants de l’UFDG auraient chanté le nom de Cellou Dalein Diallo, le principal challenger du président sortant à l’élection présidentielle d’octobre 2020, dans les rues de la ville que le parti au pouvoir considère comme sa chasse gardée.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

CRISE POST-ÉLECTORALE : affrontements et pillages à Conakry et dans certaines villes guinéennes

LEDJELY.COM

La Guinée n’est pas encore une société de droit

LEDJELY.COM

Me MORY DOUMBOUYA : « aucune velléité de déstabilisation du pays ne sera tolérée »

LEDJELY.COM

Après la présidentielle, Conakry sombre dans la violence !

LEDJELY.COM

SCRUTIN DU 18 OCTOBRE : ce que l’INIDH recommande à la CENI, à la population, aux partis politiques et aux candidats

LEDJELY.COM

L’Afrique de l’ouest en feu, la CEDEAO atone

LEDJELY.COM
Chargement....