Ledjely.com
Accueil » SIGUIRI : Alpha Condé fait son mea culpa et demande pardon
A la une Actualités Guinée Haute-Guinée Politique

SIGUIRI : Alpha Condé fait son mea culpa et demande pardon

Si certains de ses lieutenants font dans le déni, Alpha Condé, lui, semble avoir conscience que son bilan ne milite pas en sa faveur. En tout cas, depuis le lancement de la campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre, il fait de moins en moins référence aux acquis de ces 10 dernières années. Ainsi, à Kankan, le samedi dernier, s’adressant par visioconférence aux militants qui participaient au meeting du RPG, le candidat sortant n’avait pas hésité à exploiter le traumatisme auquel la tentative de coup d’Etat de Diarra Traoré – du 4 juillet 1985 – reste associée pour les habitants de cette région. En d’autres termes, leur avait-il dit, « même si mon bilan n’est pas nécessairement élogieux, vous devriez vous garder de contribuer à élire quelqu’un autre au risque de revivre ce traumatisme-là ». Et hier mardi à Siguiri, le chef de l’Etat, évoluant sur le même registre, ne s’est pas gêné de demander pardon aux militants. Entre les lignes, il admet que la déception et les frustrations des uns et des autres sont légitimes. Mais il promet d’y remédier à la faveur de son prochain mandat.    

« Si vous êtes fâchés, je vous demande pardon. Aux frustrés, mains au dos, je vous demande pardon. Ne vous fâchez pas », tels sont en effet les propos du président Alpha Condé rapportés par nos confrères de Guineematin. Alpha Condé qui, comme il l’avait fait à Kankan, met en garde les habitants de Siguiri dont l’ancien député du RPG, Sékou Savané, lassé des fausses promesses du régime, a récemment démissionné du parti au pouvoir. « Si vous chassez votre chien méchant, vous serez mordus par le chien d’autrui », avertit le président Alpha Condé.  Et pour rassurer ses militants, le candidat Alpha Condé puise dans son sac à promesses : « dans les 5 prochaines années, il n’y aura pas d’élection. Nous avons la majorité au parlement, ça veut dire que nos projets passeront. La Haute Guinée aura le courant ainsi que la Forêt ». Il semble même avoir oublié que le prochain mandat qu’il brigue n’est pas de 5, mais de 6 ans.

Le président Alpha Condé va même jusqu’à assimiler la prochaine présidentielle à la guerre. « Cette élection, ce n’est pas seulement une élection, c’est comme si nous sommes en guerre. J’ai dit que parmi les 11 candidats, si vous votez pour un seul candidat, c’est comme si vous aviez voté pour Cellou. Vous avez appris que les 11 candidats ont fait un bloc pour me combattre, combattre le RPG », déclare-t-il au cours de son adresse par visioconférence. Avec l’espoir que la stratégie du « eux » contre « nous » va fonctionner et ainsi l’aider à se sortir du pétrin que le scrutin du 18 octobre est en train de devenir pour la mouvance présidentielle dans son ensemble.

Ledjely.com

Articles Similaires

CRISE POST-ÉLECTORALE : affrontements et pillages à Conakry et dans certaines villes guinéennes

LEDJELY.COM

La Guinée n’est pas encore une société de droit

LEDJELY.COM

Me MORY DOUMBOUYA : « aucune velléité de déstabilisation du pays ne sera tolérée »

LEDJELY.COM

Après la présidentielle, Conakry sombre dans la violence !

LEDJELY.COM

SCRUTIN DU 18 OCTOBRE : ce que l’INIDH recommande à la CENI, à la population, aux partis politiques et aux candidats

LEDJELY.COM

L’Afrique de l’ouest en feu, la CEDEAO atone

LEDJELY.COM
Chargement....