Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ/COVID-19 : les autorités sanitaires font le point sur la gestion de l’épidémie dans la région
A la une Actualités Coronavirus Guinée Forestière Santé

N’ZÉRÉKORÉ/COVID-19 : les autorités sanitaires font le point sur la gestion de l’épidémie dans la région

Les autorités sanitaires de N’Zérékoré ont fait un point ce jeudi 24 septembre sur la gestion de l’épidémie du COVID-19 dans la région de la Guinée forestière. C’est la salle polyvalente du Centre de formation professionnelle de N’Zérékoré qui a servi de cadre à la tenue de cette rencontre ; en présence des ministres de la Santé et de la Pêche, des autorités régionales et préfectorales, des directeurs préfectoraux de la santé et de plusieurs agents de la santé évoluant dans la région.

D’entrée de jeu, le directeur régional de la Santé a commencé par faire l’état des lieux de l’évolution de l’épidémie dans la région. « A nos jours, la situation de la maladie à COVID-19 dans notre région se présente comme suit : nombre de cas suspects : 37 dont 21 cas testés positifs ; nombre de cas confirmés : 21 dont 4 hospitalisés, traités et guéris dans les CTépi de N’Zérékoré et de Macenta ; nombre de contacts enregistrés et pourcentage de suivi : 537 et 100% », a déclaré Dr Adama Kaba, le directeur régional de la santé (DRS) de N’Zérékoré.

A la question de savoir comment ces résultats sont obtenus, le DRS a répondu que « ces résultats de riposte sont entre autres : le reflet d’une conjugaison d’efforts fourni par le ministre de la Santé, le gouvernement, le président de la République et les partenaires au développement. Cela, à travers le renforcement des capacités des agents sur les maladies à potentiel épidémiologique. La construction des infrastructures sanitaires dignes de nom et la mutation des agents à l’intérieur du pays », a-t-il indiqué, sollicitant en outre la mutation de nouveaux agents dans les structures de santé de la région.

Prenant la parole devant ces hommes en blouse blanche, le ministre de la Santé s’est félicité du résultat présenté par les autorités sanitaires de la région concernant la gestion du COVID-19. Dans son intervention, le médecin-colonel Rémy Lamah est revenu sur les avancées enregistrées dans le secteur de la santé en Guinée. « Le taux de mortalité maternelle était de 980 pour 100 mille naissances vivantes. Le taux de mortalité infantile était autour de 98 pour 1 000. La prévalence du VIH/SIDA était à 1,5%. L’organigramme de la santé n’était pas conçu pour la prise en charge réelle des problèmes de la santé. C’était plutôt, un organigramme axé uniquement sur une structure administrative. Et le budget alloué au ministère de la santé était de 1,7%. Pour corriger cette situation, le ministère de la Santé a élaboré un plan national de la santé qui s’articule autour des axes comme la lutte contre la maladie, la mortalité infantile et maternelle, le renforcement des capacités en ressources humaines, l’amélioration, la disponibilité et l’utilisation des produits pharmaceutiques », a-t-il souligné.

Par ailleurs, le patron du ministère de la Santé a étalé les perspectives de son département pour les 6 années à venir. « Nos perspectives dans le domaine de la santé restent l’amélioration de la couverture sanitaire à travers le développement de la santé communautaire ; avec un focus sur la promotion de la santé, le renforcement de dispositifs de gestion d’urgence sanitaire, la disponibilité des ressources humaines, l’amélioration de l’ordre des soins… sont entre autres nos projets pour les 6 années à venir », a déclaré le médecin-colonel Rémy Lamah.

Niouma Lazare Kamano correspondant régional pour Ledjely.com

Articles Similaires

CRISE POST-ÉLECTORALE : affrontements et pillages à Conakry et dans certaines villes guinéennes

LEDJELY.COM

La Guinée n’est pas encore une société de droit

LEDJELY.COM

Me MORY DOUMBOUYA : « aucune velléité de déstabilisation du pays ne sera tolérée »

LEDJELY.COM

Après la présidentielle, Conakry sombre dans la violence !

LEDJELY.COM

SCRUTIN DU 18 OCTOBRE : ce que l’INIDH recommande à la CENI, à la population, aux partis politiques et aux candidats

LEDJELY.COM

L’Afrique de l’ouest en feu, la CEDEAO atone

LEDJELY.COM
Chargement....