Ledjely.com
Accueil » KANKAN : le Mouvement citoyen des jeunes pour l’électrification de la Haute-Guinée prêt « à accompagner le développement dans la continuité avec le président Alpha Condé »
A la une Actualités Energie Haute-Guinée Societé

KANKAN : le Mouvement citoyen des jeunes pour l’électrification de la Haute-Guinée prêt « à accompagner le développement dans la continuité avec le président Alpha Condé »

Pendant plus de trois mois, le Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute-Guinée s’est imposé – loin de l’influence des politiques – comme le fer de lance de la lutte contre le manque de courant électrique dans la région de la savane guinéenne. Pour éviter visiblement tout risque d’implosion, le mouvement s’était imposé une discipline rigoureuse qui interdisait à ses membres d’appartenir à un quelconque parti politique. Accusé d’avoir enfreint cette règle, son ancien porte-parole Mamoudou Kaba a été exclu du mouvement à cause d’une supposée appartenance à l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le principal parti de l’opposition guinéenne. Et bien, aujourd’hui, on semble être loin de l’époque où le Mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute-Guinée était apolitique.

En effet, le mouvement promet d’œuvrer désormais en faveur de la continuité du président Alpha Condé ; autrement dit pour la réélection du chef de l’Etat sortant, candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre pour un troisième mandat. C’est du moins ce que l’on retient de la « manifestation de joie » organisée dans la matinée de ce samedi 26 septembre 2020 dans les rues de Kankan pour, selon eux, remercier le gouvernement, particulièrement le président Alpha Condé, qui s’est engagé à satisfaire leur revendication.

Dans une déclaration rendue publique hier soir, le président du Mouvement des jeunes pour l’électrification de la Haute-Guinée avait déjà invité les citoyens de Kankan à une forte mobilisation pour manifester leur reconnaissance après qu’ils ont constaté que leur « revendication a porté ». Selon lui, la jeunesse de Kankan « est ravie parce que la lutte que nous avions menée a eu les résultats positifs sur le terrain et elle fut pour toute la Haute-Guinée. Notre revendication tournait autour de deux points : servir le courant (électrique) de 18 heures à 6 heures du matin et construire un barrage (hydroélectrique) pour la région. Donc, après l’arrêt des manifestations, nous étions à l’attente de Dr Diané, le ministre de la Défense et des Affaires présidentielles qui nous a fait savoir à son arrivée que le projet de construction du barrage est déjà signé et qu’il sera construit juste après la réélection du président Alpha Condé. (Il nous a aussi dit) que des décisions ont été prises pour fournir le courant de 18 heures à 6 heures du matin et ce jeudi nous avons tous vu que le temps de fourniture du courant a augmenté. Ainsi, comme nous constatons que nos objectifs sont atteints. Nous demandons à tout un chacun de pardonner, de sortir massivement demain pour exprimer notre joie, pour remercier le gouverneur et tous », avait déclaré Ousmane Kaba alias Mbia, le leader du mouvement.

C’est pour justement joindre ces mots à la pratique que les jeunes de Kankan se sont massivement mobilisés ce samedi pour faire le tour de quelques artères de la ville avant d’atteindre le gouvernorat où ils ont eu un tête-à-tête avec le gouverneur de la région Sadou Keita. Désormais, même leur slogan a changé. « Pas courant, pas dort » a laissé la place à « Y a courant et il y a  dort ».

Pour la plupart habillés en jaune, la couleur du parti au pouvoir, le RPG/Arc-en-ciel, ces jeunes ont exprimé leur volonté d’accompagner « le développement dans la continuité avec le président Alpha Condé », le président sortant présenté par ses partisans comme « le bâtisseur ».

Quant à l’ancien porte-parole du mouvement, des sources contactées par Ledjely.com assurent qu’il est en discussion avec le principal parti de l’opposition qui souhaite qu’il fasse partie de son équipe de campagne dans la région. Le nom de Mamoudou Kaba circule d’ailleurs comme possible directeur de campagne de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Kankan. Cela serait le motif de son séjour actuellement à Conakry où il serait en négociation avec Cellou Dalein Diallo, le candidat de l’UFDG et principal adversaire du président Alpha Condé.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

PRESIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : la CEEA présente son rapport préliminaire

LEDJELY.COM

VIOLENCES POST-ELECTORALES : des boutiques pillées à N’Zérékoré

LEDJELY.COM

CELLOU DALEIN REVENDIQUE SA « VICTOIRE » : réaction de la communauté international

LEDJELY.COM

PRÉSIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : « Dans 91% des bureaux de vote, les représentants des candidats n’ont pas contesté les résultats officiels » (CoCEG)

LEDJELY.COM

La crise politique guinéenne a encore de beaux jours devant elle

LEDJELY.COM

KINDIA : après la présidentielle, réactions de quelques citoyens !

LEDJELY.COM
Chargement....