Ledjely.com
Accueil » #UnToitPourBinta, un projet humanitaire en faveur de l’artiste Binta Laly Sow
A la une Actualités Culture Humanitaire Societé

#UnToitPourBinta, un projet humanitaire en faveur de l’artiste Binta Laly Sow

Binta Laly Sow (BLS) est une artiste musicienne parmi les plus célèbres de Guinée. Elle chante la musique pastorale peule depuis l’âge de 14 ans et fait partie des pionniers qui ont fait entrer la musique traditionnelle guinéenne dans les studios d’enregistrement modernes.

Bien que sa discographie soit relativement modeste par rapport à sa carrière de plus de 50 ans (5 albums), le répertoire musical de Binta Laly Sow est inépuisable. Elle a réalisé quelques featurings, notamment avec la star sénégalaise Baaba Maal, mais elle a surtout inspiré et formé nombre d’artistes guinéens qui s’en sont généralement mieux sortis qu’elle professionnellement. La faute à un manque d’encadrement approprié.

Illettrée, mal conseillée et encadrée, Binta Laly Sow n’a pas su profiter matériellement de son formidable talent musical.

En dépit de sa très longue carrière et sa contribution inestimable au rayonnement de la musique traditionnelle guinéenne, cette vedette vit aujourd’hui dans le dénuement presque total : elle ne possède ni de maison propre, ni même des moyens de déplacement. A plus de 75 ans, elle chante encore dans les cabarets et lors des cérémonies de mariage pour vivre et faire vivre un entourage nombreux qui profite de sa générosité sans limites.

Même si Binta Laly envisageait de prendre sa retraite pour se reposer, elle ne le pourrait pas faute de ressources nécessaires pour assurer sa subsistance et celle de ses proches (essentiellement de jeunes filles/ femmes « données » ou « confiées », elle-même n’ayant pas d’enfants biologiques).

Elle a encore sa santé pour se déplacer et chanter — Dieu Soit Loué — , mais si rien n’est fait, Binta Laly Sow court le risque de finir ses jours dans la misère comme nombre d’artistes guinéens qui ont contribué à la culture de notre pays.

Sensibles à cette situation déplorable et pour lui éviter une telle issue, Alimou Sow et Abdoulaye Sadio Diallo ont décidé de lancer un projet humanitaire en faveur de Binta Laly Sow afin de l’aider à trouver un toit et une source de revenus durables pour vivre dignement. (Voir le profil des initiateurs plus bas, en fin d’article).

En quoi consiste ce projet en faveur de Binta Laly ?

Le projet consiste à créer une source de revenus durables pour Binta Laly Sow afin de lui permettre de prendre éventuellement sa retraite et de vivre dignement.

Depuis longtemps des proches de l’artiste lui demandent avec insistance d’arrêter de chanter et de prendre sa retraite ; elle-même le voudrait après avoir tant donné. Le problème est qu’on ne lui offre aucune alternative pour gagner sa vie. Or, le seul métier qu’elle connaît c’est faire de la musique ; elle a donc du mal à délaisser son gagne-pain.

C’est pour cette raison que ce projet a pour ambition de trouver une source de revenus durables permettant à l’artiste de satisfaire ses besoins essentiels de se loger, se nourrir, s’habiller et se soigner sans qu’elle ne soit obligée de chanter ou de tendre la main pour vivre.

Pour minimiser les risques de l’investissement et faciliter la gestion, il a été décidé de créer un projet immobilier. Il consiste à acquérir une parcelle de terre en banlieue de Conakry pour construire un bâtiment à loyer de 70 mètres carrés. Ainsi, les frais du loyer lui seront reversés sur une période régulière. En fonction du montant des contributions au projet, une annexe au bâtiment principale pourrait être construite à l’usage de la bénéficiaire en séjour à Conakry.

Quel est le coût du projet ?

Le coût de réalisation du projet inclut les charges de mobilisation des fonds d’investissement, de l’achat du domaine, de la construction, de l’assurance risques du bâtiment, etc. Une évaluation de l’ensemble des coûts donne le montant indicatif de 350 millions de francs guinéens (GNF), soit environ 30 873 euros. C’est un montant minimal.

Quelle est la stratégie de mobilisation des fonds ?

Pour concrétiser ce projet, la méthodologie adoptée est d’utiliser principalement le talent de l’artiste pour mobiliser le capital nécessaire à investir.

Concrètement, il s’agit d’accompagner l’artiste Binta Laly Sow pour composer un mini-album spécial de cinq titres (dont trois nouveaux et deux remixés), qui sera vendu à un « prix humanitaire » dans la ligne du projet. Un concert dédicace ou un dîner-gala seront organisés avec l’artiste pour vendre l’album et remercier les contributeurs/ contributrices.

Quelles sont les charges de mobilisation des fonds à investir et comment les mobiliser ?

L’enregistrement de l’album implique des charges (enregistrement en studio, honoraires d’artistes, etc.). Selon les spécialistes du domaine, un titre réalisé à Conakry coûte entre 1 500 000 et 2 000 000 GNF. Les 5 titres font donc 10 000 000 GNF à raison de 2 000 000 par titre, montant arrondi à 15 000 000 GNF en prenant en compte les frais de séjour de l’artiste à Conakry qui vit en ce moment en province (Télimélé).

Pour mobiliser ce montant de 15 millions, l’un des porteurs du projet, le blogueur Alimou Sow consent à passer par son livre « Ma Guinée Plurielle, chroniques d’une Guinée ineffable à partir d’un blog » (Éditions L’Harmattan Guinée, 2017).

En effet, l’auteur peut acquérir son livre vendu au prix normal de 260 000 GNF à moitié prix auprès de son éditeur. La méthode consiste donc à acheter le livre à 130 000 GNF et à le revendre au prix normal de 260 000 auprès d’un public sensibilisé sur le projet humanitaire. Ainsi, les 130 000 GNF recueillis serviront à financer le coût d’enregistrement des 5 titres du mini-album. Sur cette base, il faut donc vendre 115 livres au prix normal de 260 000 GNF.

Comment pouvez-vous contribuer à ce projet ?

Il existe plusieurs moyens pour apporter sa contribution à ce projet humanitaire participatif.

Pour acheter le livre (ce qui est indispensable pour nous permettre de démarrer le projet), un formulaire d’inscription est créé ici. En achetant le livre à 260 000 GNF, vous versez directement 130 000 GNF à Binta Laly Sow pour lui offrir un toit et un revenu pour vivre dignement. Il suffit donc de vous inscrire en mettant vos coordonnées et le nombre de livres que vous voulez acheter car vous pouvez également en offrir. Notre objectif est de vendre 115 livres.

Pour verser le prix du livre, vous pouvez le faire sur ces deux numéros :

· Orange Money : 623 56 33 51

· Mobile Money : 662 93 33 79

Pour acheter l’album, un autre formulaire est créé . Comme pour l’achat du livre, il suffit de le renseigner et d’indiquer le nombre d’albums que vous désirez acheter. Un prix humanitaire est fixé à 1 000 000 GNF par CD (100 euros, environ).

Acheter l’album à ce prix donne droit de participer au concert dédicace dans la limite du nombre de places disponibles. Il faut noter qu’à ce stade, l’album n’est pas disponible et le concert n’est pas programmé. Toutes les actions du projet feront l’objet d’une large communication sur les réseaux sociaux et dans les médias. Suivre notamment le mot-clé #UnToitPourBinta.

Pour acheter l’album, il est possible de verser l’argent sur les mêmes numéros indiqués précédemment, à savoir :

· Orange Money : 623 56 33 51

· Mobile Money : 662 93 33 79

Existe-t-il d’autres moyens pour contribuer et d’autres types de contributions ?

Puisque ce projet est entièrement humanitaire, il est non seulement possible de participer au projet en recevant un livre ou un CD de l’album en retour (ou les deux), mais il est également possible de contribuer librement soit en argent, quel que soit le montant, en nature ou en industrie.

Ainsi, les services de transfert d’argent ci-dessous sont disponibles et opérationnels pour les contributions en dons (y compris l’achat du livre ou de l’album sur inscription) avec comme destinataire du transfert : ABOUBACAR DIALLO, domicilié à Conakry.

Différents moyens de transfert d’argent pour contribuer

Il est également possible de contribuer en nature ou en industrie dans le cadre du projet immobilier : don de matériaux de construction, terrain nu ou viabilisé, bâtiment construit, offre de plan architectural, conseils en ingénierie, etc. Nous sommes ouverts à toutes les bonnes idées et actions. Pour cela, prière de contacter directement les initiateurs du projet : Alimou Sow ou Abdoulaye Sadio Diallo.

Enfin, une cagnotte Leetchi sera bientôt disponible pour toute personne qui désire contribuer en dehors des moyens mentionnés précédemment.


Qui sont les initiateurs et porteurs du projet ?

Ce projet est initié conjointement par Alimou Sow et Abdoulaye Sadjo Diallo. Ils y réfléchissent depuis plus d’une année en étroite concertation avec la personne concernée, Binta Laly Sow.

Alimou Sow est communicant professionnel et blogueur depuis 10 ans (http://lims.mondoblog.org), lauréat du prix du meilleur blog francophone 2013 de la Deutsche Welle, formateur en blogging et Community management. Il s’essaie également à l’écriture avec un recueil de chroniques (Ma Guinée Plurielle, L’Harmattan Guinée, 2017), lauréat 2018 du premier Prix littéraire Williams Sassine et co-auteur de deux livres collectifs.

Alimou Sow est neveu (indirect) de Binta Laly Sow qu’il connait et côtoie depuis plusieurs dizaines d’années. Il a initié et conduit plusieurs projets humanitaires ou communautaires comme la construction et l’équipement d’une salle de classe dans le village de Yéguélin (sous-préfecture de Yembéring), à Mali, au nord de la Guinée. Il a également lancé d’autres appels contributifs notamment en faveur d’une jeune fille mécanicienne, Solange Bamba.

Blog : Ma Guinée Plurielle

Facebook : Alimou Sow

Twitter : @witterlims

Mail: [email protected]

Abdoulaye Sadio Diallo : est journaliste reporter d’images travaillant pour la chaîne de télévision privée Espace TV. Il a également travaillé pour plusieurs médias guinéens : Inquisiteur.net, plus224.com, Radio Espace Foutah. Diplômé en sociologie (développement communautaire), Abdoulaye Sadio est également slameur, passionné de littérature et de l’art oratoire. Il est à la fois un fan et un ami de l’artiste Binta Laly Sow.

Facebook Abdoulaye Sadio Diallo

Twitter @asadio14

Mail : [email protected]

Si le projet est initié par ces deux personnes, il est porté par plusieurs autres qui ont déjà contribué dans sa formulation ou ont fait des propositions pertinentes qui ont été prises en compte dans ce document. La liste est longue, mais ces personnes sauront se reconnaitre. Nos remerciements appuyés à toutes et à tous.

Articles Similaires

CRISE POST-ÉLECTORALE : affrontements et pillages à Conakry et dans certaines villes guinéennes

LEDJELY.COM

La Guinée n’est pas encore une société de droit

LEDJELY.COM

Me MORY DOUMBOUYA : « aucune velléité de déstabilisation du pays ne sera tolérée »

LEDJELY.COM

Après la présidentielle, Conakry sombre dans la violence !

LEDJELY.COM

SCRUTIN DU 18 OCTOBRE : ce que l’INIDH recommande à la CENI, à la population, aux partis politiques et aux candidats

LEDJELY.COM

L’Afrique de l’ouest en feu, la CEDEAO atone

LEDJELY.COM
Chargement....