Ledjely.com
Accueil » MOLLY CYR (FIDH) : « Si un procès n’est pas ouvert avant fin 2020, nous demandons à la CPI d’ouvrir une enquête »
A la une Actualités Interview Justice

MOLLY CYR (FIDH) : « Si un procès n’est pas ouvert avant fin 2020, nous demandons à la CPI d’ouvrir une enquête »

Il y a onze ans, le 28 septembre 2009, des militaires guinéens tiraient sur une foule rassemblée au stade de Conakry contre la junte au pouvoir, dirigée par le capitaine Moussa Dadis Camara. Bilan : 157 morts, plus de 1 400 blessés, 109 femmes et filles violées et des dizaines de disparus. Onze années sont passées depuis ce « lundi noir », mais jusqu’à présent les victimes attendent la tenue du procès pour connaitre la vérité dans l’un des épisodes les plus sombres de l’histoire de la Guinée.

Dans cette interview qu’elle a accordée au Djey, Molly Rose Freeman Cyr, chargée de programme Afrique de l’Ouest à la Fédération internationale pour les Droits Humains (FIDH), partie civile dans ce dossier, revient sur le niveau d’avancée de cette affaire qui défraie la chronique en Guinée depuis une décennie.


La FIDH est partie civile dans la procédure judiciaire relative aux massacres du stade du 28 septembre, en 2009. Avec quel sentiment commémorez-vous ce 11ème anniversaire ?  

Molly Rose Freeman Cyr : Nous sommes préoccupés par la situation actuelle où des victimes et leurs familles sont toujours à la recherche de justice, plus qu’une décennie après le massacre. Nous sommes inquiets de voir que certain.e.s des victimes et leurs familles font l’objet de harcèlement et même de menaces, juste pour le simple fait de demander que les auteurs présumés soient traduits en justice.

Finalement, à quel niveau en est-on aujourd’hui dans ce dossier ?

Nous avons vu des avancées positives dans ce dossier, notamment avec la clôture de l’instruction en fin 2017. Cependant, depuis cette date nous constatons un vrai manque de volonté politique qui est marqué par des délais majeurs dans l’organisation du procès. Malgré le soutien des partenaires internationaux tels que la France et l’Union Européenne, le gouvernement n’a pas avancé sur l’organisation du procès.

Quels sont les obstacles qui font blocage ?

Plusieurs dispositifs ont été mis en place pour organiser ce procès : une formation des magistrats, la création d’un plan de sécurité, et des fonds pour construire un nouveau bâtiment pour la Cour. Cependant, l’affaire reste sans suite, et c’est pour cela que nous dénonçons des manœuvres dilatoires du gouvernement guinéen.

Depuis juin dernier, Me Mory Doumbouya est le nouveau ministre de la Justice en Guinée. Quels sont vos rapports avec lui par rapport au dossier du 28 septembre ?

Le nouveau ministre de la Justice, Me Mory Doumbouya, a exprimé publiquement son soutien pour l’organisation du procès. Nous attendons que ce procès soit organisé avant la fin de l’année, et nous comptons sur le soutien du ministre pour que le procès soit organisé dans de bonnes conditions.

Molly Rose Freeman Cyr, chargée de programme Afrique de l’Ouest à la FIDH.

Pour la FIDH, l’OGDH, et l’AVIPA, 11 ans, c’est trop longtemps. Nous demandons aux autorités d’ouvrir le procès d’ici la fin de l’année 2020.

Au sein de l’opinion publique, il y en a qui assimilent l’attitude des autorités guinéennes à une manœuvre visant à empêcher la CPI de se saisir de ce dossier. Qu’en pensez-vous ?  

La principe de complémentarité permet à la CPI de réagir si le gouvernement guinéen ne prend pas d’actes concrets pour l’ouverture d’un procès. Si un procès n’est pas ouvert avant fin 2020, nous demandons à la CPI de prendre les mesures nécessaires afin d’ouvrir une enquête sur la situation en Guinée.

Propos recueillis par Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

DROITS DE L’HOMME EN GUINÉE : quel bilan, un an après l’apparition du Covid-19 ?

LEDJELY.COM

COVID-19 : la Guinée reçoit un lot important de vaccins du dispositif COVAX

LEDJELY.COM

FNDC : Sekou Koundouno se prononce sur les condamnations à N’zérékoré

LEDJELY.COM

GUINEE : les députés veulent se saisir de la problématique du loyer

LEDJELY.COM

L’argent réveille la ‘’bête’’ chez Mamadou Sylla

LEDJELY.COM

M’bany Sidibé : « Ce que Joe Bebeto doit comprendre sur les prix… »

LEDJELY.COM
Chargement....