Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : tenue d’un atelier de formation sur le protocole de Maputo
A la une Actualités Societé

CONAKRY : tenue d’un atelier de formation sur le protocole de Maputo

Après des jeunes filles leaders, des activistes de la société civile, c’est au tour d’une vingtaine de femmes journalistes issues de médias et organisations féminines de la capitale et de l’intérieur du pays de clôturer ce samedi 3 octobre 2020, un atelier de formation de deux jours sur le protocole de Maputo ; notamment sur la santé et les droits sexuels reproductifs en Guinée. Objectif, pour l’ONG Make Every Woman Count, vulgariser le protocole en vue de sa mise en œuvre. L’organisation entend en fait œuvrer à la présentation du premier rapport auxiliaire sur l’application du protocole auprès de l’Union africaine, en lieu et place d’un rapport biannuel qui devrait être réalisé par le ministère de tutelle. La rencontre s’est tenue dans un réceptif hôtelier de la capitale.

Dans son intervention, Médoune Deck, le facilitateur, est revenue sur la genèse de cette série de formation. « Le protocole est ratifié par la Guinée depuis 2012, adopté déjà depuis 2005 par l’Union africaine, mais aujourd’hui méconnu par les femmes. Non seulement le protocole n’est pas connu, mais ses protocoles ne sont pas appliqués en Afrique », a-t-il indiqué, ajoutant que cette charte est fait par des Africains et pour des Africains.

Pour sa part, Makalé Soumah, la chargée de communication et plaidoyer de l’organisation, explique que cette formation s’inscrit dans le cadre de l’établissement d’un rapport parallèle pour la Guinée. « Nous avons choisi (ces femmes leaders, activistes et journalistes) parce que nous avons besoin de faire un certain nombre de plaidoyer pour la vulgarisation du contenu du protocole de Maputo. Donc, c’est une cible parfaite, et nous espérons que dorénavant elles tiendront compte des articles de ce protocole pour que les femmes soient mieux informées sur cet outil afin qu’elles puissent défendre leurs droits », a-t-elle expliqué.

De son côté Batouly Kaba, la directrice nationale adjointe Genre et Equité au ministère de l’Autorisation et des Droits des femmes, a expliqué que la non tenue d’une formation en Canva (logiciel de montage photo et vidéo avec lequel doit être fait le rapport) pour les cadres du département est la raison pour laquelle aucun rapport n’a été rédigé depuis l’adoption du protocole par la Guinée il y a de cela 8 ans. « Cette formation permettra dans les prochains mois ou semaines d’élaborer un rapport, c’est-à-dire des rapports alternatifs et parallèles, par des organisations de la société civile en rapport avec les secteurs étatiques qui sont impliquées dans l’élaboration de ce rapport, pour que la Guinée soit en phase avec les autres pays qui ont déjà élaboré leurs rapports », a annoncé Mme Kaba.

Quant aux participantes, elles se sont engagées à œuvrer à la vulgarisation du protocole. « J’ai toujours entendu parler de ce protocole, mais je ne connaissais pas son contenu. Aujourd’hui, après cette formation, j’ai été bien outillée sur ce protocole qui parle des droits de la femme. Je pense que c’est un instrument bien indiqué pour protéger les droits des femmes », a indiqué Seny Haba, journaliste à la radio rurale de N’Zérékoré.

A noter que le protocole de Maputo contient 32 articles. Il stipule au premier point de l’article 14 alinéa B que les femmes ont le droit de « décider de leur maternité, du nombre d’enfants et de l’espacement de naissance ».

Hawa Bah

Articles Similaires

Grâce à la Fondation Colgate International, des savons ont été distribués aux personnes vulnérables

LEDJELY.COM

Boké, une ville qui étouffe sous la poussière !

LEDJELY.COM

FONIKE MENGUE : un Collectif d’ONG demande la libération immédiate de l’activiste

LEDJELY.COM

ÉTHIOPIE : la situation incertaine et précaire à Mekele laisse toujours planer l’inquiétude

LEDJELY.COM

Pour comprendre le mal et panser notre pays, le dialogue entre Guinéens est impératif

LEDJELY.COM

PONT 8 NOVEMBRE : des militaires demandent à certains passants de payer de l’argent

LEDJELY.COM
Chargement....