Ledjely.com
Accueil » KANKAN : le Sotikemo condamne les récentes violences dans la ville
A la uneActualitésHaute-GuinéePolitiqueSociété

KANKAN : le Sotikemo condamne les récentes violences dans la ville

Quarante-huit heures après les violences survenues au quartier Heremakono 2 dans la commune urbaine de Kankan, ayant entraîné la destruction d’un domicile privé et du nouveau siège local de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), des blessés et des dégâts matériels importants, le patriarche de la ville est sorti de son silence ce mardi pour condamner avec la dernière énergie ces agissements qu’il a qualifiés d’actes sataniques. Selon le Sotikemo de Kankan, ceux qui sont derrière ces violences sont loin de connaitre l’histoire de la ville.

Nous l’annoncions dans un précédent article : la propriété privée de Cellou Dalein Diallo sise au quartier Heremakono 2, abritant le nouveau siège de l’UFDG à Nabaya, et le domicile d’une famille considérée comme militants de l’ancien Premier ministre ont fait l’objet d’attaques dimanche dernier par un groupe de jeunes qui serait à la solde du parti au pouvoir, le RPG/Arc-en-ciel.

Depuis, de nombreuses voix se sont élevées pour fustiger cette attitude jugée irresponsable et pouvant occasionner d’autres violences à travers le pays. Le patriarche de Kankan (Sotikemo), Elhadj M’Bemba Madifing Kaba, a condamné ces attaques. « Nos ancêtres ont choisi et donné le nom Nabaya à cette ville pour une seule raison : Ici, c’est chez tout le monde. Toute personne qui arrive ici est arrivée chez elle. Nos aïeux ont toujours défendu cette idée et nous sommes sur ce chemin. Nous ne voulons pas de problèmes ici, surtout ceux liés aux considérations ethniques. Il faut que les promoteurs de cette haine et du Satan arrêtent de telle chose chez nous. Ici, c’est chez tout le monde et tout le monde est au même pied ; à moins que tu t’exclut de la société », a rappelé le Sotikemo.

Continuant, Elhadj M’bemba Madifing Kaba, a mis en garde les semeurs de troubles. « Que ceux qui ont posé ces actes sachent qu’un vrai fils de Kankan ne se comporte pas de la sorte. Nous n’avons jamais demandé à quelqu’un d’aller saccagé un lieu et surtout un domicile privé et vider tout son contenu. Nous ne souhaitons pas voir de représailles dans notre ville, dire que telle chose s’est passée à Labé, Mamou ou Kindia… La violence n’a jamais été notre volonté. Nous sommes connus dans le bon sens et nous servons toujours de bel exemple aux autres », a-t-il ajouté.

Parlant de la présidentielle du 18 octobre en Guinée, le sage a précisé : « Notre volonté est de voir à la tête du pays celui qui peut le développer, le sortir de l’ornière et apporter la prospérité. Et nous prions Dieu de nous donner un chef qui peut aider ce pays et les Guinéens ».

Avant de finir son intervention, Elhadj M’bemba Madifing Kaba a imploré la grâce afin qu’Il répande la paix et la cohésion sociale sur la Guinée.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

Cameroun : Martinez Zogo, révélateur d’un régime à bout de souffle

LEDJELY.COM

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM

Kankan : un bâtiment et son contenu consumés dans le quartier Bordo

LEDJELY.COM

EMA 2023 : liste des présélectionnés dans les catégories « Entreprise publique de l’année » et « Chef d’entreprise de l’année »

LEDJELY.COM
Chargement....