Ledjely.com
Accueil » PRESIDENTIELLE 2020 : le Club des métis pour la prévention des conflits et le maintien de la paix exprime ses inquiétudes
A la une Actualités Politique

PRESIDENTIELLE 2020 : le Club des métis pour la prévention des conflits et le maintien de la paix exprime ses inquiétudes

Le Club des métis pour la prévention des conflits et le maintien de la paix (CMP2) a organisé ce jeudi 8 octobre 2020, une conférence à la Maison de la presse de Guinée, à Conakry, en prélude à la prochaine élection présidentielle. A travers une déclaration, le club a fustigé les propos au relent ethnique en cette période de campagne électorale et invité les différentes parties à jouer leur partition pour favoriser un climat de paix durant le processus électoral.

Dans son intervention, Mamadou Oury Diallo, le président du CMP2, est revenu sur les circonstances de leur déclaration. « Comme lors de la présidentielle de 2010, la campagne électorale de cette année connaît déjà des affrontements ci et là, entre des militants de bords différents, avec plusieurs dégâts matériels et malheureusement un cas de mort », a-t-il souligné.

Poursuivant, il a expliqué que ce sont les hommes politiques qui favorisent ces violences. « Ainsi, si des militants à la base se plaisent à la divulgation des propos haineux et belliqueux. C’est clair qu’ils en prennent l’exemple sur leurs leaders, qui ne s’empêchent pas pendant des moments de meeting politique, pour haranguer leurs foules, de distiller des propos aux talents ethniques, communautaires, claniques et divisionnaires », a fait remarquer Mamadou Oury Diallo.

Et d’appeler à la vigilance de tous : « Si jusque-là nous sommes passés à côté du pire, n’allons pas croire naïvement que nous pouvons côtoyer le danger sans en pâtir, comme ce fut le cas au Liberia, en Sierra Leone et en Côte d’Ivoire ».

Pour sa part, Cheikh Fantamady Kébé s’est réjoui de cette initiative qui, selon lui, réduit l’instrumentalisation des jeunes. « Aujourd’hui, nous avons une convention de partenariat avec 102 ONG qui sont maintenant sur le terrain en train de faire la campagne de sensibilisation sur la campagne électorale, le retrait massif des cartes électorales et aller massivement voter, ensuite accepter les résultats issus des urnes », a-t-il ajouté.

Même son de cloche du côté de Paul Amegakpo, le représentant du NDI. « Nous adhérons donc à l’objectif que promeut votre ONG et nous ne ménagerons aucun effort pour vous accompagner dans cette contribution. Pour notre part nous travaillons chaque jour avec tous les acteurs du processus électoral pour faire en sorte que le scrutin soit crédible et paisible. Nous avons encouragé les différents partis politiques à adhérer à un code de bonne conduite des partis. Il y a 54 partis qui sont établis en Guinée qui ont adhéré à ses clauses et qui se sont engagés à les respecter », a-t-il indiqué.

Il a ajouté que leurs actions prennent également en compte le rôle des professionnels de médias dans la lutte contre les discours de haine et de violences.

A noter que le CMP2 est à l’initiative du tournoi de football des partis politiques pour le fair-play l’an dernier.

Hawa Bah

Articles Similaires

RAMADAN ET PRIERES DE MASSE : Aly Jamal Bangoura appelle au respect des mesures barrières

LEDJELY.COM

KIDNAPPING DE THIERNO MAMADOU DANSOKO : plusieurs suspects interpellés

LEDJELY.COM

GUINÉE : le Ramadan débute ce mardi 13 avril (officiel)

LEDJELY.COM

MAMADOU BAH BAADIKO : « Le Premier ministre a toujours défendu le communautarisme »

LEDJELY.COM

« Je ne saurais être natif de la Basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région », Kassory Fofana

LEDJELY.COM

RDC : l’inspecteur général des finances s’intéresse à la disparition de plusieurs millions de dollars

LEDJELY.COM
Chargement....