Ledjely.com
Accueil » KASSORY DEPUIS KANKAN : « Quand l’UFDG sort, c’est la violence »
A la une Actualités Haute-Guinée Politique

KASSORY DEPUIS KANKAN : « Quand l’UFDG sort, c’est la violence »

Au lendemain de la tentative ratée de Cellou Dalein Diallo d’entrer à Kankan où il devait tenir un meeting dans le cadre de la campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre 2020, le Premier ministre Kassory Fofana, par ailleurs directeur de campagne du RPG/Arc-en-ciel, était ce lundi l’hôte des populations de la capitale de la savane guinéenne.

Dans son intervention devant une foule moyennement mobilisée, le chef du gouvernement a accusé l’opposition guinéenne, en particulier l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dont le leader affrontera le président Alpha Condé dimanche prochain dans les urnes, de tenter de diviser les Guinéens pour régner.

Si la période électorale est censée être pour les partis politiques un moment pour vendre son projet de société et ses ambitions pour une bonne gestion du pays, le spectacle auquel l’on assiste en prélude à la prochaine élection présidentielle en Guinée est loin de favoriser le vivre ensemble.

Alors que l’opposition dénonce le bilan des dix années de gestion du président Alpha Condé, jugé catastrophique, la mouvance présidentielle n’entend pas lui faire du cadeau. Lors d’un meeting qu’il a animé ce lundi à la maison des jeunes de Kankan, Ibrahima Kassory Fofana a accusé l’opposition de vouloir diviser la population pour régner. « Nous connaissons la politique de nos adversaires, on sait qui ils sont. Ils veulent diviser les Guinéens pour régner et heureusement que cette politique ne marchera pas. Les Guinéens savent pour qui ils doivent voter le 18 octobre prochain. Nous ne devons pas céder à la provocation, ils doivent être battus dans les urnes le 18 octobre », a martelé le directeur de campagne du président sortant qui candidat à un troisième mandat.

Continuant ses diatribes contre l’opposition guinéenne, Kassory Fofana a accusé l’UFDG d’être à la base des récentes violences préélectorales enregistrées en Moyenne-Guinée et en Haute-Guinée où des affrontements entre militants du RPG/Arc-en-ciel et ceux de l’UFDG ont fait hier dimanche plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels. « Quand nous, nous sortons, il n’y a pas de problème mais quand l’Union des forces démocratiques de Guinée sort, c’est la violence, ce sont des blessés », a-t-il accusé.

Le Premier ministre poursuit sa tournée en Haute-Guinée alors que le président Alpha Condé, lui, est attendu à Kankan, son bastion historique, demain mardi 13 octobre.

Michel Yaradouno pour Ledjely.com 

Articles Similaires

VIOLENCES MEURTRIÈRES A MACENTA : une trentaine de personnes interpellées et déférées à la prison civile de N’Zérékoré

LEDJELY.COM

CONDAMNATION DE TROIS JOURNALISTES DE NOSTALGIE : le ministre de la Justice, Me Mory Doumbouyah, tranche !

LEDJELY.COM

Le gouvernement Kassory démissionne, le président Condé lui demande de gérer les affaires courantes

LEDJELY.COM

Les journalistes menacés et interdits de prendre en photo le bâtiment du ministère de la Justice

LEDJELY.COM

UFDG-ANAD : comment se porte l’alliance après l’arrestation de plusieurs de ses cadres ?

LEDJELY.COM

FORECARIAH : Plan international Guinée signe une convention de collaboration avec les communautés de Moussaya

LEDJELY.COM
Chargement....