Ledjely.com
Accueil » VIOLENCES A KANKAN : des citoyens dénoncent l’attitude des autorités locales
A la uneActualitésHaute-GuinéePolitiqueSociété

VIOLENCES A KANKAN : des citoyens dénoncent l’attitude des autorités locales

Des violences ont été enregistrées ce dimanche dans la commune urbaine de Kankan entre des militants du RPG/Arc-en-ciel et ceux de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Plusieurs boutiques, magasins et des véhicules appartenant à des citoyens considérés comme étant des partisans du principal parti de l’opposition guinéenne ont été attaqués et vandalisés par des jeunes qui seraient favorables au parti pouvoir.

Selon plusieurs témoignages, ces attaques se sont produites pendant des heures avant que les autorités locales ne réagissent. Une attitude jugée laxiste envers les militants du camp président sortant dont certains avaient obligé le cortège de Cellou Dalein Diallo à rebrousser chemin dans la sous-préfecture de Tokounou à une centaine de kilomètres de la commune urbaine de Kankan.

Interrogés par Ledjely.com sur ces incidents, plusieurs citoyens ont critiqué la gestion de cette crise par le gouverneur de la région Sadou Keita et son équipe. « Les autorités devraient prendre les dispositions depuis la nuit du samedi puisque ce que l’on a connu ce dimanche à Kankan était prévisible depuis plusieurs jours. Les autorités devaient se mouvoir pour assurer la sécurité de tout le monde », regrette un citoyen croisé au quartier Kabada 2.

Abondant dans le même sens, un activiste de la société civile qui a également gardé l’anonymat regrette qu’on en arrive là. « C’est totalement incompréhensible de voir des fils d’un même pays se livrer à des bisbilles inutiles. Mais le pire dans tout cela, c’est le silence des autorités », a-t-il estimé.

Nous avons essayé d’avoir la réaction des autorités de Kankan à propos de ces accusations. Sans succès pour le moment. Alors que les violences se propageaient dans la ville, notamment dans les quartiers de Missiran et Bordo, elles ont ordonné dans l’après-midi le déploiement d’éléments des forces de défense et de sécurité pour mettre fin aux attaques.

Selon des informations obtenues sur place par Ledjely.com, les violences de ce dimanche ont fait de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels. Certaines victimes, encore sous le choc, citent deux noms comme cerveaux des attaques. Il s’agit du très influent secrétaire général du Syndicat des transporteurs Moussadjan Condé et de Taliby Dabo, le patron du groupe Dabo Média, qui aurait été vu sur le terrain parmi les militants du RPG/Arc-en-ciel pendant les attaques.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

BURKINA FASO : les autorités fixent les avantages accordés au VDP

LEDJELY.COM

ANALYSE : le Ghana, la Côte d’Ivoire et la Guinée, les prochaines cibles des Jihadistes ?

LEDJELY.COM

Guillaume Hawing « Ministre des examens » : La priorité, hélas, l’évaluation des acquis (édito-Mognouma)

LEDJELY.COM

KINDIA : Enabel fait le point de son projet dédié au territoire du mont Gangan

LEDJELY.COM

Education : le colonel Doumbouya créé un service dédié à l’enseignement pré-universitaire privé

LEDJELY.COM

Le père de Toumba pas opposé à ce que son enfant se marie avec l’artiste nigérienne Tichou

LEDJELY.COM
Chargement....