Ledjely.com

Accueil » GOUVERNANCE : ces « insuffisances » admises par le Premier ministre Kassory Fofana
A la une Actualités Politique

GOUVERNANCE : ces « insuffisances » admises par le Premier ministre Kassory Fofana

Le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana était l’invité de l’émission On refait le monde, ce jeudi 15 octobre, diffusée sur les antennes de Djoma Média. Dans son intervention, le chef du gouvernement guinéen et directeur de campagne du président Alpha Condé, candidat à un troisième mandat, a avoué certaines « insuffisances palpables » dont son équipe n’a pas pu évincé aux cours de ces dernières années de gestion. Il s’agit notamment de la lutte contre la corruption et de l’épineuse question des infrastructures routières. Des choses qu’il entend faire l’une de ses priorités si le président Alpha Condé est réélu à l’issue de la présidentielle du dimanche prochain.

A en croire Ibrahima Kassory Fofana, il n’a pas été suffisamment soutenu dans sa politique de lutte contre la corruption. « Quand j’ai abordé la question de poursuites des gens dont vous parlez tel que M. Cissé [en service à la Caisse nationale de sécurité sociale à l’époque], il y a eu des partis politiques qui ont levé le doigt pour dire que c’est injuste, c’est une chasse aux sorcières », a-t-il déploré.

Il estime cependant que ce n’est pas encore trop tard. « C’est une question qui doit être réglée quelque soit le gouvernement [mis en place] demain. Et je n’ai pas la prétention de vous dire [que j’ai réussi], mais disons qu’il n’y a pas eu un mouvement d’ensemble, une volonté d’ensemble pour attaquer le sujet, mais nous abordons maintenant une situation dans laquelle tout le monde est d’accord qu’il faut régler cette question » de corruption, a ajouté le Premier ministre.

Quant aux routes, il estime que ce n’est pas le fait de voyager par voie terrestre qui détermine la sensibilité d’un candidat par rapport au quotidien des populations. « Pourquoi vous allez vous priver de la facilité d’aller d’un point à un autre par avion si vous en avez les moyens ? », minimise-t-il. Et de rappeler : « En 2010, je n’étais pas aux affaires [mais] je faisais mes déplacements par avion [privé] partout où j’avais meeting ».

Parlant de la situation du réseau routier guinéen, Ibrahima Kassory Fofana assure : « La seule critique sur le bilan des routes est de dire qu’on est en retard dans la mise en place des investissements routiers qui sont en place. Je concède cela. Mais les routes sont en cours d’être faites, mais il n’y a pas de route qui ne soit pas sur financement ».

Hawa Bah

Articles Similaires

N’ZEREKORE : un ancien ministre defeu général Lansana Conté, comparaît pour violences, coups et blessures

Ledjely.com

MINISTERE DE LA COMMUNICATION : Adèle Camara fixe ses priorités

Ledjely.com

GOUECKE : douze jeunes filles violées par un féticheur et deux de ses complices

Ledjely.com

FEGUIFOOT : Thierno Saidou Diakité, entre satisfaction et regret après la mise en place du CONOR

Ledjely.com

Analyse des premières mesures économiques annoncées par le gouvernement

LEDJELY.COM

Les bases de la future société guinéenne, d’après l’analyste Amadou Sadjo Barry

LEDJELY.COM
Chargement....