Ledjely.com
Accueil » PRESIDENTIELLE 2020 : l’UFDG rejette la solution de la CENI sur les PV
A la une Actualités Guinée Politique

PRESIDENTIELLE 2020 : l’UFDG rejette la solution de la CENI sur les PV

Eh bien, on peut dire que le différend lié à la copie du procès-verbal de bureau de vote à remettre aux représentants des partis politiques n’est pas encore résolu. En effet, du côté de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), on rejette la décision proposée hier par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). En substance, cette décision stipulait que le sixième exemplaire du PV soit remis au représentant du parti arrivé en tête dans le bureau de vote, à charge pour ce dernier de se rendre ensuite au siège de la CEPI, pour les circonscriptions situées à l’intérieur du pays, et à la CECI, pour celle de Conakry, pour photocopier la dernière copie afin de permettre aux onze autres représentants de disposer de leurs copies. « Cette décision de la CENI n’est ni faisable ni légale. En effet, la sixième copie auto carbonée n’est jamais lisible et sa photocopie le sera encore moins« , retorque l’UFDG dans un communiqué dont nous détenons une copie. Le parti de Cellou Dalein Diallo d’expliquer ensuite. D’une part, dit l’UFDG, « il existe beaucoup de bureaux de vote situés dans des districts éloignés de plus de 100 km du chef-lieu de leur préfecture, siège de la CEPI. On voit mal les représentants des candidats parcourir une telle distance derrière le représentant du Parti arrivé en tête pour se procurer une copie du PV« . D’autre part, poursuit-elle: « Sur le plan juridique, l’obligation de délivrer une copie n’incombe, au regard du Code électoral, qu’au Président du bureau de vote et le lieu pour le faire ne peut-être que le siège du bureau de vote. Rien en effet n’oblige un candidat ou son représentant de multiplier la copie du PV qu’il a reçue pour donner des exemplaires à ses concurrents ». En conséquence, le parti préconise que l’on revienne à la fiche de résultat qui avait été utilisée à la faveur des élections locales en 2018. Il suffirait selon les responsables de l’UFDG, de la légaliser pour lui conférer le statut de pièce à conviction pouvant servir pour des besoins de réclamation. 

Ci-dessous l’intégralité du communiqué de l’UFDG

Ledjely.com

 

Articles Similaires

FIN DE LA TREVE : le FNDC s’en remet au sommet de la CEDEAO

LEDJELY.COM

KISSIDOUGOU : un détenu cité dans un viol meurt avant son procès

LEDJELY.COM

VIOL A KOBAYAH : la mère de la victime irritée par les cinq millions apportés par le procureur

LEDJELY.COM

DABOMPA : les eaux de ruissellement font déjà des sans-abris

LEDJELY.COM

FEGUIFOOT : le bail du CONOR prolongé de 10 mois

LEDJELY.COM

Le CNT n‘est pas l’égal des 8e et 9e législatures de l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM
Chargement....