Ledjely.com

Accueil » DPJ : les responsables de l’UFDG rejettent toutes les accusations à leur encontre (avocat)
A la une Actualités Justice Politique

DPJ : les responsables de l’UFDG rejettent toutes les accusations à leur encontre (avocat)

Comme annoncé dans l’une de nos dépêches, plusieurs opposants au président Alpha Condé sont dans le viseur de la justice guinéenne. Certains d’entre eux se sont présentés ces dernières heures à la Direction centrale de la police judiciaire pour leur audition. Il s’agit notamment d’Ousmane Gaoual Diallo, Elhadj Ibrahima Cherif Bah (responsables de l’UFDG), Étienne Soropogui, le président de ‘Nos Valeurs communes‘, membre de l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) qui a soutenu la candidature de Cellou Dalein Diallo à la présidentielle du 18 octobre dernier.

Devant les agents de la police judiciaire, ils ont rejeté tous les faits auxquels ils sont reprochés, rapporte Me Salifou Béavogui, membre du collectif d’avocats qui défend ces leaders politiques.

A l’entame de ses propos, Me Salifou Béavogui a rappelé que ces opposants au président Alpha Condé sont poursuivis par le parquet du Tribunal de première instance de Conakry 2 pour des faits qualifiés de détention et fabrication d’armes légères, d’associations de malfaiteurs et détention d’armes de guerre, de trouble à l’ordre public, pillages et destruction, de participation à un attroupement, de propos incitant à la violence, des menaces de nature à troubler l’ordre public et la sécurité. « Cherif Bah, lui, a passé la nuit [dans les locaux de la police judiciaire]. Apres avoir été entendu longuement à la présence de Me Alseny Aissata  Diallo, il a rejeté tous les faits mis à sa charge. Pour éviter que la brutalité, les humiliations, pour éviter que 25 pick-ups de policiers et de gendarmes ne continuent à débarquer aux domiciles respectifs de nos clients que sont des personnalités de ce pays, nous avons pris l’initiative, nous avons demandé à ce que leur interpellation obéisse aux respects de la dignité humaine, des libertés publiques et individuelles (…) Ils ont tous été interrogés à notre présence effective pour des faits que je viens de vous relater, mais en réalité ce sont des montages. Nous pensons qu’ils sont inquiétés tout simplement pour leur opinion politique, puisqu’en réalité le dossier est vide », a déclaré Me Salifou Béavogui.

Après plusieurs heures d’audition, rien n’est encore décidé de leur sort. « Nous venons de sortir de leur interrogation, nous sommes dans l’attente de la décision qui va intervenir. Notre souhait aurait été de retourner avec nos clients à domicile et qu’on revienne demain. Mais en attendant que cette décision ne soit prise, nous sommes obligés de rester ici attendre, parce que, après les interrogations, la direction [de la police judiciaire] est en train de se concerter pour voir la conduite à tenir », a-t-il ajouté.

« Je serai surpris qu’on les garde ici dès lors que leur garde à vue n’est plus nécessaire à une quelconque manifestation de la vérité. De surcroît, c’est un juge d’instruction qui a délivré une commission rogatoire, la commission rogatoire ne signifie pas forcement placement en garde à vue ou en détention surtout quand ce sont des personnes honorables. Nous continuerons à nous battre contre l’injustice, contre l’arbitraire sous toutes ses formes parce que nous croyons fermement à l’innocence de nos clients, nous croyons qu’ils sont persécutés, ils sont intimidés, ils sont menacés, pourchassés, arrêtés pour leur activité politique », a indiqué Me Salifou Béavogui.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, Me Salifou Béavogui et les autres avocats de la défense s’étaient retournés dans les locaux de la DPJ pour attendre la décision finale de cette dernière.

Nous y reviendrons !

Balla Yombouno, depuis la DPJ

Articles Similaires

COUP D’ETAT : la Francophonie aussi suspend la Guinée

LEDJELY.COM

Guinée : Voici ce que les personnes vivant avec le handicap attendent du CNRD

Ledjely.com

URGENT : la CEDEAO prononce des sanctions ciblées contre les membres du CNRD

LEDJELY.COM

GUINEE: les autorités sanitaires déclarent la fin de la fièvre Marburg

Ledjely.com

Contenu local, respect des normes environnementales, transformation des matières,… Les exigences de Mamady Doumbouya à l’égard du secteur minier

LEDJELY.COM

Des projets miniers sont-ils menacés ? Le président de la chambre des Mines répond

LEDJELY.COM
Chargement....