Ledjely.com
Accueil » START-UP AMR : le mouvement TLP et la PCUD saisissent le parquet national financier français
A la une Actualités Economie Guinée Monde

START-UP AMR : le mouvement TLP et la PCUD saisissent le parquet national financier français

Ces dernières années, des articles publiés en particulier dans les médias français n’ont cessé de la présenter comme un des plus gros enfumages qui soient. Elle, c’est Alliance minière responsable (AMR). Promettant la responsabilité dans un milieu – secteur minier – qui ne l’est pas toujours, la start-up française avait réussi à embarquer bien du monde. Mais à l’arrivée, l’aventure se révèle davantage une supercherie qui n’aura permis qu’à enrichir grassement les initiateurs et certains complices aussi bien français que guinéens. Et c’est sans doute pour démêler l’écheveau afin de déterminer l’ampleur des dégâts et situer les responsabilités que le mouvement Tournons La Page (TLP) et la Plateforme des citoyens unis pour le développement (PCUD) saisissent ce jeudi 12 novembre 2020, le parquet national financier (PNF) français d’une plainte contre X. 

Le mouvement international Tournons La Page (TLP) et l’association guinéenne Plateforme nationale des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD) demandent au parquet national financier français d’ouvrir une enquête pour corruption active d’agent public étranger, corruption passive ou active des personnes n’exerçant pas une fonction publique, trafic d’influence, blanchiment et présentation de comptes sociaux inexacts, afin de faire la lumière sur les activités minières en Guinée de la société française Alliance Minière Responsable (AMR).

Suite à de nombreuses révélations dans la presse depuis 2016, TLP et la PCUD ont décidé de porter une plainte simple contre X le jeudi 12 novembre 2020 afin qu’une enquête menée par le Parquet national financier français puisse éclairer l’affaire.

La plainte est portée contre toute personne ayant participé à la commission de ces faits ayant eu lieu tant en Guinée qu’en France du 13 mars 2013 jusqu’à nos jours, en qualité d’auteur ou complice et que l’enquête permettra d’identifier, sans préjudice de toute autre infraction et/ou qualification que l’enquête permettra d’établir ou de déterminer.

Comme l’a révélé Médiapart dès 2016, puis Le Média en avril 2020, l’arrivée fulgurante d’AMR sur le marché minier en Guinée dès l’obtention d’un permis de recherche important par la société DIAN DIAN BAUXITE INVESTEMENT en 2013 (transféré à l’AMR en 2015) interpelle dès lors – et à titre d’exemple -que cette start-up et ses fondateurs ne semble disposer d’aucune expérience, ni d’aucune garantie dans le secteur minier. De surcroît, la start-up semble avoir bénéficié du soutien de grands noms français de la politique et de l’industrie mais aussi du soutien de responsables politiques de premier plan en Guinée.

En octobre 2020, Libération révélait le montage utilisé par l’AMR pour se soustraire à l’impôt– un manque de 8 millions de dollars pour l’Etat guinéen – à travers un contrat de prestations de services avec une entreprise basée à Hong Kong, Rock Ocean Ltd.

Cette affaire met une nouvelle fois en lumière le rôle fondamental de la corruption, de l’opacité financière et de l’affairisme dans la mauvaise gouvernance et la mal développement en Guinée, pays parmi les plus pauvres du monde.

Les transactions illicites qui seraient entachées de corruption contribuent à nuire aux intérêts de la population guinéenne et à saper le contrat social fondé sur la redevabilité sur lequel devrait reposer la démocratie guinéenne. La majorité de la population, dans un pays pourtant riche de nombreuses ressources, ne voit finalement jamais le bénéfice des immenses ressources minières, à cause de pratiques illégales d’acteurs internationaux et avec l’assentiment, la cécité ou la complicité des autorités nationales.

Articles Similaires

KINDIA : comment les tisserands ressentent l’impact du COVID-19 sur leur activité

LEDJELY.COM

BOKÉ : une nouvelle étape franchie dans le cadre du projet Energie de l’OMVG

LEDJELY.COM

3E ÉDITION DU FESTIVAL DU THÉÂTRE DE DUBRÉKA : les organisateurs annoncent les couleurs

LEDJELY.COM

AFFAIRE 200 MILLIARDS : « Moussa Moïse ne se reproche rien », dixit son avocat Me Béa

LEDJELY.COM

AEROPORT DE CONAKRY : Hadja Halimatou Dalein Diallo empêchée de quitter le territoire national

LEDJELY.COM

AVIS D’APPEL D’OFFRE : Unicef recherche une ou plusieurs société pour achat de 46 Groupes électrogènes

LEDJELY.COM
Chargement....