Ledjely.com

Accueil » Tentant de voler un chauffeur, un faux passager se heurte à un fétiche !
A la une Actualités Haute-Guinée Insolite Société

Tentant de voler un chauffeur, un faux passager se heurte à un fétiche !

Dans la préfecture de Kankan, plusieurs cas de braquages, de vols et parfois d’attaques armées ont été enregistrés ces derniers temps. Et dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 novembre, c’est une scène plutôt insolite qui s’est produite dans une gare routière de la ville : un jeune présumé voleur, se faisant passer pour un passager, aurait été interrompu par le fétiche de la personne qu’il voulait voler. Selon des informations recueillies par le correspondant du Djely dans la région, l’acte se serait produit à la gare routière indépendante du quartier Gare, dans la commune urbaine de Kankan.

Mamoudou C., le présumé apprenti voleur, est un soudeur de profession en provenance de Bouré Balato, une localité située dans la préfecture de Siguiri. Voulant dérober l’argent qui se trouvait dans les poches du chauffeur, le jeune homme âgé de 18 ans s’est heurté, dit-on, à un fétiche. « Quand je suis arrivé, j’ai pris le sac pensant que c’était de l’argent qui s’y trouvait. Dès que j’ai touché au fétiche, ma main a tremblé et j’ai voulu remettre à sa place mais le propriétaire est immédiatement venu et m’a dit de ne pas laisser, sinon je mourrais. Je ne suis pas voleur et j’ai voulu avoir de l’argent et retourner à Siguiri pour travailler », s’est défendu le présumé voleur.

La victime de la tentative présumée de vol est revenu sur les circonstances dans lesquelles la scène s’est produite. « J’étais avec mes grands dans un maquis des parages. Dès qu’il a touché le sac, je me suis rendu compte et je me suis dirigé vers lui pour lui dire de ne pas laisser le sac qu’il détenait par terre sinon il allait automatiquement mourir. J’ai informé les syndicalistes qui m’ont demandé ce qu’il devrait faire pour ne pas que le jeune meurt. Je leur ai demandé de me donner 10 000 francs guinéens seulement afin que je fasse mes incantations et que le jeune reste indemne. Ce qu’ils ont fait. Ce fétiche, dès que vous le touchez et quel que soit l’endroit, je me rends compte ; il se nomme ‘Kasifè’ qui veut dire ‘reste à mes trousses’ », a-t-il expliqué.

Après plusieurs discussions, le jeune a été finalement relâché par les syndicats et la victime, elle, a promu que rien n’arriverait à l’apprenti voleur, suite à cet incident…

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

Consultations: Massoud Barry revient sur ses échanges avec le colonel Doumbouya  

Ledjely.com

POLITIQUE : Aliou Bah du MODEL, dans le gouvernement de transition ?

Ledjely.com

FAUSSE COUCHE : cette douleur atroce que les victimes endurent en silence

LEDJELY.COM

TRANSITION : Alassane Ouattara et Nana Akufo Addo débarquent à Conakry

LEDJELY.COM

Kankan : Le corps sans vie d’un enfant retrouvé dans la commune urbaine

Ledjely.com

TRANSITION : depuis les USA, Alpha Sila Bah (PGRP) réagit et fait des recommandations au CNRD

LEDJELY.COM
Chargement....