Ledjely.com
Accueil » EMMANUEL MACRON : « Alpha Condé a changé la Constitution uniquement pour garder le pouvoir »
A la une Guinée Monde Politique

EMMANUEL MACRON : « Alpha Condé a changé la Constitution uniquement pour garder le pouvoir »

Dans l’absolu, Emmanuel Macron est ouvertement favorable à l’alternance en Afrique. « L’alternance permet la respiration. Elle est aussi le meilleur moyen de permettre l’inclusion dans la vie politique et de lutter contre la corruption, qui est le pendant d’une conservation trop longue du pouvoir », confie-t-il à propos à nos confrères de Jeune Afrique. Mais le président français distingue les chefs d’Etat qui se maintiennent au pouvoir par devoir ou par nécessité, comme ce serait à ses yeux le cas d’Alassane Ouattara, et ceux qui le font uniquement pour satisfaire à la boulimie du pouvoir. Et c’est dans cette seconde catégorie qu’Emmanuel Macron range le président Alpha Condé qui, à l’en croire, n’a organisé le référendum  et changé la constitution que pour « garder le pouvoir ». Une attitude et un choix qui, à en croire le numéro un français, n’honorent pas la « carrière d’opposant » du président guinéen.

Emmanuel Macron n’a pas aimé que le président Alpha Condé se soit maintenu aux affaires par le biais du changement constitutionnel intervenu le 22 mars dernier. Le président français l’a dit ce vendredi à nos confrères de l’hebdomadaire panafricain, Jeune Afrique, dans des termes sans équivoque. D’autant que s’il trouve une excuse au président ivoirien, il n’a par contre aucune circonstance atténuante pour le président guinéen. « Je ne mets pas le cas de la Guinée et celui de la Côte d’Ivoire dans la même catégorie », assume-t-il.

De fait, Emmanuel Macron qui voudrait que ses appréciations relatives notamment à l’alternance sur le continent ne soient pas perçues comme relevant de l’ingérence ou de leçons données aux dirigeants africains, relève un paradoxe entre le parcours d’Alpha Condé et les choix qu’il aura opérés au cours de cette année. « Le président Condé a une carrière d’opposant qui aurait justifié qu’il organise de lui-même une bonne alternance », dit-il. Et les choix de son homologue guinéen lui sont d’autant plus incompréhensibles qu’il note que ce dernier « a organisé un référendum et un changement de la Constitution uniquement pour pouvoir garder le pouvoir ». Conséquence, dit Emmanuel Macron, Alpha Condé ne mérite pas qu’il lui adresse une « lettre de félicitations ».

Enfin, au-delà du président guinéen, Emmanuel Macron pense que le troisième mandat et la crise qu’il entraine sont « graves pour la jeunesse, pour la vitalité démocratique et pour l’avancée de la Guinée ».

Boubacar Sanso BARRY

Articles Similaires

3E ÉDITION DU FESTIVAL DU THÉÂTRE DE DUBRÉKA : les organisateurs annoncent les couleurs

LEDJELY.COM

AFFAIRE 200 MILLIARDS : « Moussa Moïse ne se reproche rien », dixit son avocat Me Béa

LEDJELY.COM

AEROPORT DE CONAKRY : Hadja Halimatou Dalein Diallo empêchée de quitter le territoire national

LEDJELY.COM

AVIS D’APPEL D’OFFRE : Unicef recherche une ou plusieurs société pour achat de 46 Groupes électrogènes

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : voici comment le RPG a « gagné » à Coyah

LEDJELY.COM

GUINÉE : les petits pas de côté de la diplomatie française

LEDJELY.COM
Chargement....