Ledjely.com
Accueil » ALLEGATIONS DE DETOURNEMENTS DE FONDS PUBLICS : le gouvernement prend la défense de Zenab Nabaya Dramé et interpelle la HAC
A la une Actualités Communiqués Guinée Politique

ALLEGATIONS DE DETOURNEMENTS DE FONDS PUBLICS : le gouvernement prend la défense de Zenab Nabaya Dramé et interpelle la HAC

« Le moment venu, la vérité sera connue de tous et Dieu rendra justice », voici ce qu’on pouvait notamment lire dans la seule réaction que Zenab Nabaya Dramé, ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail, avait publiée sur sa page Facebook, à la suite de la publication par nos confrères de Guineenews d’un article lui imputant le détournement de plus de 200 milliards de francs guinéens. Eh bien, ce soir, de cette accusation, il ne reste plus grand-chose. En effet, la ministre a été lavée de tout soupçon par un communiqué des plus solennels signé par le Chef du gouvernement en personne. Ci-dessous l’intégralité dudit communiqué…


Le Gouvernement de la République a appris avec une vive indignation, par voie de presse, un prétendu détournement de deniers publics d’un montant de plus de 200 milliards GNF, dont se serait rendu coupable un membre du gouvernement en place. Une information à sensation qui proviendrait de diverses sources, notamment d’une prétendue commission ad hoc domiciliée au cabinet de Monsieur le Président de la République et chargée de faire la lumière sur les détournements des deniers publics et malversations financières. Il n’existe aucune commission de ce genre à la Présidence de la République.

Le Gouvernement dément formellement un scandale financier impliquant un ministre en fonction.

Les allégations, sans fondement, ni preuves avérées de détournements de deniers publics par des fonctionnaires et agents de l’Etat, sont de nature à ternir l’image, la réputation, la crédibilité et la légitimité de l’institution présidentielle et du Gouvernement. De telles conjectures jettent le doute dans l’opinion et causent un énorme préjudice aux institutions nationales et personnalités publiques.

Le Gouvernement de la République, afin d’éclairer la lanterne publique et lever toute équivoque, à propos des faits allégués, se réserve le droit de saisir, au tour de cette affaire montée de toutes pièces, la Haute autorité de la communication -HAC-, pour interpeller les professionnels des Médias, à propos de la diffusion de fausses informations.

La justice pourrait être aussi saisie pour identifier, à des fins de poursuites judiciaires, toutes les potentielles sources de désinformations.

Enfin, Monsieur le Premier Ministre rappelle que l’engagement solennel et irréversible de Monsieur le Président de la République, son Excellence, Professeur Alpha Condé de ‘’gouverner autrement’’, est fondé sur la transparence, la rigueur, la justice et l’éthique dans la conduite et la gestion des affaires publiques ainsi que sur le respect scrupuleux des Lois de la République.

Fait à Conakry, le 26 novembre 2020

Dr. IBRAHIMA KASSORY FOFANA, Premier Ministre, Chef du Gouvernent

Articles Similaires

AFFAIRE AMADOU DIOULDÉ DIALLO : le collectif de soutien au journaliste reste sur sa faim

LEDJELY.COM

“Chanceux est celui qui croisa le natif d’Arada sur le chemin de la Diplomatie !”

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : des coups de feu entendus dans un quartier de la commune urbaine

LEDJELY.COM

KOUROUSSA : un père de famille tué dans un accident de la circulation

LEDJELY.COM

ABOUBACAR SOUMAH : « Le mouvement syndical ne tolérera aucune immixtion du gouvernement »

LEDJELY.COM

COVID-19 : un an après l’apparition de la maladie en Guinée, l’ANSS dresse le bilan

LEDJELY.COM
Chargement....