Ledjely.com
Accueil » Après les politiques, les coordinations régionales dans le viseur du président Alpha Condé
A la une Actualités Guinée Politique Société

Après les politiques, les coordinations régionales dans le viseur du président Alpha Condé

Visiblement, le troisième mandat sera mis à profit par le président Alpha Condé pour « mettre de l’ordre » dans toutes les entités sociopolitiques du pays. Alors qu’il semble avoir pris le dessus sur son opposition politique, ce sont désormais les coordinations régionales qui sont dans le viseur du locataire du Palais Sekhoutoureyah. En effet, ce samedi 5 décembre 2020, lors d’une cérémonie organisée au port autonome de Conakry, le président guinéen s’est attaqué à l’immixtion des coordinations régionales dans les débats sociopolitiques ces derniers temps dans le pays.

Au cours de cette nouvelle apparition publique, le président Condé qui sera investi le 15 décembre prochain pour un troisième de mandat (de six ans cette fois-ci) a annoncé que les sages des coordinations régionales feraient face à la loi en cas de déclarations de nature à troubler l’ordre public. « La pagaille en Guinée est finie ! Toutes les rues de Guinée auront la même sécurité. Il n’y aura plus de zones de non-droit, et la loi s’appliquera à tout le monde. Nous n’hésiterons pas, même si vous êtes membres d’une coordination régionale, qui n’est d’ailleurs pas reconnue par la loi, si vous incitez à la révolte, vous serez arrêtés. Il faut que je prévienne (…) Les coordinations [régionales] existent, mais ne sont pas reconnues par la loi. C’est le président qui travaille avec eux de façon coutumière. Il ne faut pas qu’ils pensent qu’ils ont tout le pouvoir. Nous les suivons ! S’ils font des déclarations et qu’il y ait des dégâts après, ils verront qu’ils ne sont pas au-dessus de la loi », a-t-il prévenu.

N’ayant sans doute pas digéré l’opposition affichée des coordinations régionales à son projet de changement de la Constitution et à son troisième mandat, le président Alpha Condé – prenant à témoin le Premier ministre et les autres membres du gouvernement – a menacé ceux qui ne se plieront pas à cette mise en garde. « Monsieur le Premier ministre, Messieurs les ministres, je vous prie de bien informer tout le monde. Parce que personne ne viendra me voir pour dire ‘‘pourquoi telle personne est-elle arrêtée ?‘‘ Ça dépend des services de sécurité et du juge [et] je ne suis pas juge ! Donc, c’est inutile d’aller voir le Premier ministre ou un ministre ou le président. Le juge fera son travail. Si quelqu’un a commis un délit, quels que soient sa personne et son titre, on laissera la justice faire son travail. Personne n’interviendra. Personne ne s’opposera. Alors, c’est inutile de demander : ‘‘Est-ce que je peux parler au président‘‘, parce qu’on a un parent arrêté. C’est inutile ! Je ne prendrai personne au téléphone. Et je n’accepterai pas qu’un ministre ou même le Premier ministre veuille m’amener à me mêler » pour la libération d’une personne, a ajouté le chef de l’Etat guinéen.

Et d’insister : « Il faut répéter plusieurs fois. La répétition est toujours utile, parce qu’il y a des gens qui sont têtus. Il y a des gens, même pour aller au paradis, il faut les pousser. Donc, nous allons pousser tous les Guinéens à respecter la loi, à faire de la Guinée un pays fréquentable ou un pays qui peut se comparer aux meilleurs ». « Notre objectif, c’est de se comparer aux meilleurs [pays] ou de les dépasser. Voilà l’objectif de la Guinée », a conclu le président Alpha Condé.

Balla Yombouno

Articles Similaires

ENNUIS JUDICIAIRES DE MOHAMED TOURÉ AUX ÉTATS-UNIS : Oyé Béavogui du PDG-RDA fustige « l’indifférence » de l’État guinéen

LEDJELY.COM

En 2020, la protection civile guinéenne a fait près de 7 000 interventions à travers le pays

LEDJELY.COM

DÉLINQUANCE JUVÉNILE : les conseils de Kiridi Bangoura pour les jeunes de Manéah

LEDJELY.COM

KANKAN : réactions croisées de citoyens après la reconduction de Kassory Fofana à la Primature

LEDJELY.COM

VENTE DE DOMAINES DE L’ETAT A COYAH : les mises en garde du député Abdoulaye Bernard Keita

LEDJELY.COM

KANKAN : six mois sans salaire pour les contractuels du CERVAK !

LEDJELY.COM
Chargement....