Ledjely.com
Accueil » COVID-19 : la Guinée se prépare à une vaccination de masse contre la pandémie
A la une Actualités Coronavirus Guinée Santé

COVID-19 : la Guinée se prépare à une vaccination de masse contre la pandémie

Depuis quelques jours, l’annonce de l’expérimentation d’un vaccin russe contre le COVID-19 en Guinée suscite des débats au sein de l’opinion. Comme ce fut le cas lors de l’épidémie d’Ebola entre 2014 et 2015, la question de l’emploi d’un vaccin expérimental soulève de la psychose parmi la population.

Interrogé ce mardi 8 décembre dans Les Grandes Gueules sur Espace FM, Dr. Sakoba Keita, le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), a indiqué que cette option est en cours de préparation, mais le choix du/des vaccins n’est pas encore fait. Il précise qu’elle s’inscrit dans le cadre d’un réseau de 92 pays qui ne sont pas en mesure de payer le vaccin, réunis au sein du GAVI ; et qu’un montant de 13 milliards de dollars a été déjà mobilisé à cet effet par la Banque mondiale.

Dans son intervention, le premier responsable de la riposte contre le COVID-19 en Guinée a expliqué qu’il s’agit d’une action internationale dans le cadre d’un réseau dénommé COVAX (pilier des vaccins contre le COVID-19). « Il y a un mois et demi que le gouvernement s’est inscrit dans l’approche GAVI (l’alliance mondiale du vaccin) qui a mobilisé des ressources tant au niveau de la chaine que de l’argent pour acheter des vaccins pour 92 pays et que la Banque mondiale s’engage même à l’aider. Donc, pour le moment les techniciens n’ont pas fait de choix au niveau de GAVI, sur le type de vaccin », a déclaré Dr. Sakoba Keita.

Toutefois, il a précisé qu’en dehors de cette coopération, l’usage d’autres vaccins, notamment celui russe, n’est pas écarté en raison de la bonne coopération entre les deux pays. « La Russie avait fait une première offre d’organiser une vaccination pilote le mois passé pour 60 Guinéens. Après, nous avons tenu une réunion d’informations sur le vaccin et ici ils nous ont remis toute la documentation là-dessus, sur la propriété de ce vaccin qui peut se conserver à la température de congélation que nous pourrons supporter, au moins 20 degré », a-t-il ajouté.

Plus loin, il a annoncé qu’un comité technique a été mis en place à l’issue d’un arrêté du Premier ministre pour travailler sur l’arrivée prochaine d’un vaccin. « On a misé sur 20% de la population guinéenne, soit près de 2 400 000 personnes. Mais cette quantité de dose ne sera pas disponible d’un trait. Selon le plan de GAVI, ils vont nous donner ça de façon échelonnée : une partie en 2021 et une autre en 2022. Donc, nous sommes en train de négocier sur les quantités initiales », a souligné le patron de l’ANSS, précisant que la Guinée supportera 30% des coûts opérationnels de cette campagne.

Hawa Bah

Articles Similaires

RAMADAN ET PRIERES DE MASSE : Aly Jamal Bangoura appelle au respect des mesures barrières

LEDJELY.COM

KIDNAPPING DE THIERNO MAMADOU DANSOKO : plusieurs suspects interpellés

LEDJELY.COM

GUINÉE : le Ramadan débute ce mardi 13 avril (officiel)

LEDJELY.COM

MAMADOU BAH BAADIKO : « Le Premier ministre a toujours défendu le communautarisme »

LEDJELY.COM

« Je ne saurais être natif de la Basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région », Kassory Fofana

LEDJELY.COM

RDC : l’inspecteur général des finances s’intéresse à la disparition de plusieurs millions de dollars

LEDJELY.COM
Chargement....