Ledjely.com
Accueil » Plan international Guinée s’implique pour la sécurisation des élèves et des établissements scolaires en période de conflit
A la une Actualités Basse-Guinée Education Société

Plan international Guinée s’implique pour la sécurisation des élèves et des établissements scolaires en période de conflit

Un atelier de plaidoyer s’est ouvert ce mercredi 9 décembre 2020 à Coyah sur l’endossement de la déclaration sur la sécurité des écoles. Initiée par Plan international Guinée, cette rencontre de trois jours vise à sensibiliser les acteurs clés à faire pression afin que le gouvernement accepte d’endosser cette déclaration pour la sécurisation des élèves et des établissements scolaires.

Cet atelier a réuni des acteurs venant de divers horizons (Primature, ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, ministère de la Sécurité ; ministère de la Défense nationale, ministère des Affaires étrangères, organisations de la société civile et partenaires techniques et financiers).

Sur les raisons de l’organisation de cette rencontre, Yaya Diallo (directeur du bureau de programme de Plan international Guinée à Coyah) a expliqué qu’elle « fait suite à un constat dans la sous-région où les écoles commencent de plus en plus à être attaquées pendant des manifestations sociales, des grèves, des rebellions ».

« Lorsqu’il y a des conflits dans les communautés, on constate l’occupation des écoles par les forces armées, les services de sécurité et par des assaillants. Donc, cela nous amène à prendre des dispositions pour sécuriser nos écoles, également sécuriser les enfants dans les établissements scolaires », a indiqué M. Diallo.

Poursuivant son intervention,  il a énuméré quelques lignes de la déclaration faite à cet effet. « Cette déclaration voudrait au niveau de chaque pays qu’on fasse des plans d’actions pour mener des activités de sensibilisation en amont, notamment des sensibilisations auprès des forces de défense et de sécurité afin que les établissements scolaires ne soient pas des centres de théâtre de saccage ou bien des lieux où les forces de défense et de sécurité occupent pour faire des répressions. Il faut aussi sensibiliser les populations, les élèves également, pour ne pas que pendant les grèves que des [élèves] attaquent d’autres écoles ».

Depuis quelques années, l’école guinéenne est confrontée à des violences, des grèves, des manifestations politiques qui impactent sur le déroulement normal des cours.

Alpha Mamoudou Diallo, le directeur national de l’Enseignement fondamental a expliqué les stratégies du ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation pour freiner ce phénomène. « Nous vivons les conséquences de ces problèmes qui ne dépendent pas de l’école mais qui dépendent d’une force extérieure. A notre niveau, c’est d’éduquer beaucoup plus les enfants, renforcer nos programmes d’éducation morale et civique, en lieu et place d’une instruction civique. Nous, nous le faisons mais pour le réussir il faut l’implication de plusieurs acteurs. Il faut que l’environnement puisse répondre à ce que nous faisons à l’école pour ne pas que ce que disons à l’école soit en contradiction avec ce qui se passe. Le MENA a besoin des rencontres, des concertations avec tous les acteurs qui sont impliqués,  à savoir la société civile, les forces de défense et de sécurité, la justice, etc. L’école est l’affaire de tous. Quand il y a grève, des enfants qui sont en période d’examen revendiquent et demandent d’arrêter la grève pour ne pas qu’ils perdent leurs cours. Tous ça doit se négocier et être anticipé avant. Il ne faut pas profiter de l’école pour créer des désordres », a-t-il lancé.

« Au sortir de cet atelier, nous devons quitter ici avec un plan d’actions clair pour le suivi du processus de l’endossement », a insisté Yaya Diallo.

La déclaration sur la sécurité des écoles est issue d’une initiative conjointe entre la Norvège et l’Argentine en 2015.

Mariama Ciré Diallo

Articles Similaires

MAMADOU SYLLA : « Alpha Condé appauvrit les Guinéens pour donner de l’argent aux étrangers »

LEDJELY.COM

CONAKRY : les gros porteurs interdits de circulation pendant « les heures de pointe »

LEDJELY.COM

Sidy Souleymane NDiaye ou l’incarnation du mal absolu (Sékou Koundouno)

LEDJELY.COM

Choc Manchester City-Chelsea en demi-finale de Coupe d’Angleterre

LEDJELY.COM

Ebola, les enfants contacts bénéficient d’une prise en charge psycho-sociale et de kits d’hygiène

LEDJELY.COM

GUINÉE : vers la création d’une nouvelle structure de défense des journalistes ?

LEDJELY.COM
Chargement....