Ledjely.com
Accueil » 1ÈRE ÉDITION DU GUIF : les initiateurs déclinent le programme
A la une Actualités Guinée

1ÈRE ÉDITION DU GUIF : les initiateurs déclinent le programme

Du 24 au 26 février 2021, la Guinée abritera la première édition du Guinea Investment Forum (GUIF). Le lancement officiel du programme a eu lieu ce vendredi 11 décembre par l’Agence de promotion des investissements privés (APIP-Guinée), initiatrice de l’événement en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale. Une édition placée sous le haut patronage du président Alpha Condé qui se déroulera de manière hybride (présentiel et virtuel).

Cette première rencontre transactionnelle a pour objectif de consister non seulement à mobiliser les investissements publics et privés afin de mettre en place un pipeline des projets solvables mais aussi à conclure des transactions structurantes. Ce sera également l’occasion d’amener les partenaires à s’engager et à agir efficacement en vue de faciliter davantage les investissements en Guinée.

Ce rendez-vous d’affaires incontournable vise à  mobiliser les investisseurs publics et privés ainsi que les experts sectoriels autour d’un espace d’échanges constitué de panels de haut niveau, de séances  interactives, de projets solvables répondant à des besoins de financement.

Au cours de ce forum prévu du 24 au 26 février prochain dans la capitale guinéenne, il est prévu des séances interactives entre les investisseurs, les porteurs de projets et les représentants des institutions publiques (B to B et B to G), le partage d’expériences d’experts nationaux et internationaux à travers des panels et ateliers qui permettront de répondre aux interrogations des participants.

Il y aura aussi des rencontres d’affaires qui regrouperont plus de 1 000 participants permettront de promouvoir les avantages compétitifs de la Guinée, accroître et diversifier les investissements directs étrangers, mettre en place une plateforme transactionnelle qui aboutira sur des intentions d’investissements exprimées en concrétisées, mobiliser des fonds pour le financement des projets d’envergure.

Namory Camara, le directeur général de l’APIP-Guinée a, dans son discours de bienvenue au lancement du GUIF, donné les raisons de cette initiative. « Nous avons décidé de lancer ce forum inédit pour mieux accompagner et qualifier notre secteur privé. Mais, ce n’est pas un forum comme les autres. C’est un forum transactionnel où le travail en amont est plus important que le jour du forum. Déjà, je peux vous dire qu’on a pu collecter une cinquantaine de projets privés d’une valeur de 740 millions de dollars sans publicité (…) C’est une occasion inédite pour nous de promouvoir la Guinée », a-t-il assuré.

Selon Léandre Bassolé, représentant-résident en Guinée de la Banque africaine de développement (BAD), l’appui de son institution à accompagner le GUIF n’est pas fortuit. « Le groupe de la Banque africaine de développement est au côté du GUIF pour plusieurs raisons. La première des raisons, c’est d’apporter un appui technique et financier et aussi soutenir cette belle expérience. Et la deuxième raison, c’est de faire bénéficier du GUIF l’expérience de la banque en matière d’organisation de l’AIF (Africa Investment Forum) qui a été lancé en 2018 par le président de la BAD. Je pense que le partage d’expériences de l’AIF sera de telle sorte que le GUIF sera un succès ».

En présidant le lancement du GUIF, le ministre en charge des Investissements et des Partenariats publics et privés a déclaré que ce forum est un événement extrêmement important. « C‘est un forum d’investissement mais qui n’est pas classique. On note avec satisfaction des avancées appréciables des préparatifs du GUIF. A date, avec 51 projets estimés à 741 millions de dollars et des fiches de projets qui ont été produits, le GUIF permettra aux partenaires et aux amis de la Guinée de s’engager et d’agir efficacement en vue d’accroître substantiellement l’attractivité des investissements privés dans notre pays. Cette fois-ci, nous avons innové grâce au travail qui a été fait par l’APIP pour le rendre beaucoup plus transactionnel,  c’est-à-dire qu’il va y avoir des projets qui vont être proposés et qui vont être financés. Ça va être aussi une belle plateforme pour attirer d’autres investisseurs que ça soit des investisseurs nationaux ou internationaux et de montrer la potentialité qu’est la Guinée dont elle regorge », a expliqué Gabriel Curtis.

Le Guinea Investment Forum a été institutionnalisé par un arrêté du ministre en charge des Investissements et des Partenariats publics et privés. Il devient désormais un événement biennal.

Balla Yombouno

Articles Similaires

GOUVERNEMENT/EPISODE #3 : quatre autres ministres confirmés par Alpha Condé

LEDJELY.COM

KANKAN : les encadreurs des écoles en zone rurale exigent le paiement de leurs primes d’incitation

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : l’intronisation de deux patriarches fait couler beaucoup de salive

LEDJELY.COM

DJIBOUTI : la stratégie chinoise de la dépendance et de l’influence

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : une mère de famille met fin à ses jours

LEDJELY.COM

URGENT : descente musclée d’agents de la BRB dans les locaux de Gangan Radiotélévision

LEDJELY.COM
Chargement....