Ledjely.com
Accueil » VACCIN ANTI-COVID-19 : où en est la Guinée ?
A la uneActualitésSanté

VACCIN ANTI-COVID-19 : où en est la Guinée ?

Dans la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus, le monde s’apprête à passer à la phase de la vaccination. Dans les pays occidentaux en particulier, le débat porte actuellement sur l’opportunité de soumettre les populations à des vaccins dont l’efficacité et les effets secondaires ne sont pas nécessairement bien maîtrisés. Du côté du continent africain, de nombreux pays, quant à eux, se préparent à recevoir d’importantes doses qui devront prochainement être administrées aux populations. D’ailleurs, le Maroc, lui a déjà des doses produites par la Chine. Dans un contexte, la Guinée, en ce qui la concerne, nous apprend-on, est dans la phase préparatoire en vue de l’importation prochaine de ses vaccins. Un comité de pilotage a été mis en place en ce sens.

« La Guinée n’a encore reçu aucune dose de vaccin », nous confie le médecin-chef Remy Lamah, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. Ceci étant, assure-t-il, le pays est en train de se préparer. « Un comité de pilotage a été mis en place pour réfléchir à tous les aspects de la prochaine vaccination. Dans ce comité de pilotage, nous avons tout le monde, les structures nationales impliquées dans la gestion de la Covid-19 et l’ensemble des partenaires techniques et financiers bi et multilatéraux », explique le ministre. Sur le type de vaccin que la Guinée devrait utiliser, le ministre dit que ce n’est pas encore tranché. « Nous attendons les recommandations de l’OMS. Sur la base de ses propres évaluations, elle nous fera des recommandations. C’est en ce moment seulement que la décision sera prise ».

Ces informations sont corroborées par le Directeur général adjoint de l’Agence nationale pour la sécurité sanitaire (ANSS). « Le premier ministre a mis en place un comité de pilotage et par la suite des comités techniques ont été installés », confirme Dr. Bouna Yattassaye. Qui précise que les travaux ont déjà permis de déterminer le nombre de personnes à vacciner, à savoir 20 % de la population guinéenne, soit 2 400 000 personnes. Le budget lui aussi aurait été élaboré et adopté. « Nous sommes fin prêts. Nous savons aujourd’hui tout ce qu’il y aura à faire et comment le faire », assure-t-il également.

Ledjely.com

Articles Similaires

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM

Siguiri : un accident de la route coûte la vie à deux personnes

LEDJELY.COM
Chargement....