Ledjely.com
Accueil » #200 MILLIARDS : le procureur dénonce la « fuite en avant » de Zenab Nabaya
A la une Actualités Economie Guinée Médias

#200 MILLIARDS : le procureur dénonce la « fuite en avant » de Zenab Nabaya

Le procès des journalistes  Moïse Sylla,  Ibrahima Sory Traoré et  Youssouf Boundou Sylla, respectivement des sites d’information inquisiteur.net, Guinée7.com et guineenews.org poursuivis pour ‘’diffamation’’ par la ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, s’est ouvert ce  mercredi  16  décembre au tribunal de première instance de Kaloum. Pour la circonstance, ni la plaignante, sur qui pèse des soupçons de détournement de plus de 200 milliards GNF, ni son avocat, n’étaient présents. Le procès en tant que tel a été renvoyé au mardi prochain pour les débats. Mais le procureur a eu le temps de s’élever contre la procédure, alors même que celle que le parti a déjà lancée n’est pas encore allée à son terme.

D’entrée, Alpha Seny Camara, le procureur, a sollicité le rejet de la procédure de citation et la suspension de l’examen des faits de diffamation contre les journalistes. En effet, rappelle-t-il, son parquet a déjà ouvert une enquête contre X depuis le 9 décembre dernier au niveau du doyen des juges d’instruction pour détournement de 200 milliards de francs guinéens soit 20 millions euros. En conséquence, l’action initiée par la ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle s’apparente à une ‘’fuite en avant’’. Or, dit-il :  » la fuite en avant en droit n’est pas possible ». 

Ayant écouté ce cinglant réquisitoire contre la démarche du camp adverse, Me Salifou Béavogui, du Collectif des avocats de nos confrères, était triomphaliste à la sortie de l’audience. Ainsi, selon lui, le procureur « n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer cette procédure qui ne doit pas exister en raison du fait que son parquet a déjà ouvert une information judiciaire auprès du doyen des juges d’instruction pour enquêter autour de détournement des 200 milliards reprochés à X ».

Et c’est donc plein de confiance qu’il est parti de cette première audience, en attendant le rendez-vous de mardi prochain. « Nous sommes tranquille, serein, nous sortons de cette audience très à l’aise, nos clients même sont assurés dès lors que le procureur lui-même à planté le décor »

Balla Yombouno 

Articles Similaires

DONALD TRUMP : Bye bye Mister President !

LEDJELY.COM

LITTÉRATURE : Nyankoye David Mahomo dedicace son premier ouvrage

LEDJELY.COM

PÊCHE ARTISANALE : Fama SARL, fruit des décennies de dur labeur de Dada, une femme mareyeuse

LEDJELY.COM

REFILA : ouverture à Conakry d’un atelier sur les marchés de l’ananas

LEDJELY.COM

PRÉSIDENCE BIDEN : quelle place pour l’Afrique ?

LEDJELY.COM

NOUVEAU MANDAT : les défis du « Gouverner autrement », selon l’Hon. Zeinab Camara

LEDJELY.COM
Chargement....