Ledjely.com
Accueil » Sous le choc, l’épouse de Roger Bamba, décédé en détention, raconte leur dernière conversation
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitiqueSociété

Sous le choc, l’épouse de Roger Bamba, décédé en détention, raconte leur dernière conversation

Depuis l’annonce ce jeudi 17 décembre du décès en détention préventive de Roger Bamba, membre de la cellule de communication et du Conseil national des jeunes de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), sa famille biologique est plongée dans une profonde tristesse. Sa femme, Christine Mamy, qui était avec lui à l’hôpital Ignace Deen la nuit de son décès, a indiqué qu’il a été ‘’empoisonné, maltraité et son corps abandonné’’.

Malgré le choc, la veuve a raconté la dernière conversation qu’elle a eue avec son défunt époux. « Il me demandait souvent d’aller acheter de la glace pour mettre sur son corps, parce qu’il disait avoir chaud (…) Quand j’ai voulu entrer dans la salle d’hospitalisation, le médecin m’a demandé de sortir. Roger m’a dit de lui toucher la tête en disant qu »’elle est chaude, mon cœur est chaud’’. Je suis ressortie de la salle (…) Quand je suis revenue, j’ai trouvé qu’il avait changé de position et avait fait face au mur. Je lui ai demandé de me regarder, il m’a répondu : ‘’Je n’en peux plus’’, en me demandant pourquoi je ne suis pas venue avec son fils. J’ai répondu que l’état dans lequel j’étais ne me permettait pas de venir avec l’enfant à l’hôpital où il se trouvait. Il m’a regardé et c’est là qu’il a rendu l’âme », a raconté Christine Mamy.

N’ayant aucune confiance à l’impartialité pas de la justice guinéenne, la famille de ce proche de Cellou Dalein Diallo – comme des dizaines de familles de proches de victimes des manifestations politiques de l’opposition au cours des dix dernières années – se remet à la volonté de Dieu, le Seul – selon elles – qui va leur rendre justice. « Je sais qu’il n’y a pas de justice en Guinée, parce qu’il y a plusieurs jeunes qui sont morts sans justice. Que le bon Dieu fasse la justice pour nous, qu’Il punisse tous ceux qui ont commis des crimes sur mon mari (… Qui va prendre soin de mes enfants ? Il n’y aura pas de justice en Guinée, il est parti pour rien. On prend un être humain, on le maltraite et on le tue. Après deux jours de pleurs, il est mis dans les oubliettes. Que Dieu fasse la justice pour mon mari, Roger Bamba », a-t-elle ajouté.

Sans rentrer dans les détails des circonstances dans lesquelles le jeune opposant au régime du président Alpha Condé est décédé, le ministère de la Justice, dans un communiqué publié ce jeudi, s’est contenté de rappeler « qu’il est du droit des familles et proches de faire une demande d’autopsie », rassurant l’opinion publique « quant à son attachement aux respects scrupuleux des droits et libertés des citoyens ».

BY

Articles Similaires

Tidiane Conté de l’UFR : « La Transition ne commencera jamais sans nous »

LEDJELY.COM

Guinée : les opposants au CNRD face à l’insurmontable défi de la mobilisation (Edito-Mognouma)

LEDJELY.COM

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM
Chargement....