Ledjely.com
Accueil » Fils d’Afrique ou l’hommage aux enfants tombés à Kumba
A la une Actualités Afrique Politique

Fils d’Afrique ou l’hommage aux enfants tombés à Kumba

Le samedi 24 octobre 2020, trois semaines après l’ouverture des classes, des assaillants non encore identifiés, prennent d’assaut l’école privée ‘’Mother Francisca’’, dans la localité de Kumba, au nord-est du Cameroun. Une fois devant les enfants réunis dans les salles de classe, ils tirent dans le tas. Sans sourciller. Six enfants sont tués sur place, une douzaine d’autres sont blessés dont certains en sautant de l’étage pour essayer d’échapper à la furie meurtrière des assaillants. L’information relayée au sein de l’opinion publique fait froid dans le dos. L’indignation est unanime et l’incompréhension, totale. Et le poème ci-dessous est une transcription de cette incompréhension. Parce que l’auteur ne comprend ni les motivations morbides des assaillants, ni les critères qui auront abouti au ciblage des innocentes victimes massacrées sur jour-là.

Fils d’Afrique

Ce matin, je suis venu te chercher à l’école

Je n’ai trouvé qu’une mare de sang

Je suis venu te chercher à l’école

Tu n’étais pas là

Mais mon ignorance ne me permet pas

De Comprendre ce qui t’est arrivé

Mon ignorance ne permet pas de savoir

Qui est ton bourreau

©

Toi fils d’Afrique

 Tu es mon héros

Héros de cette guerre sans nom

Héros de cette lutte pour un héritage invisible

©

De là où tu es désormais, tu leur expliqueras

De là où tu es désormais, tu leurs raconteras

L’histoire de ta courte vie

©

Quel est le prix de ta mort ?

Peut-être ces cortèges qui nous valorisent… ?

Peut-être ces grosses maisons qui font de nous la référence… ?

Ou alors ce pouvoir

Le pouvoir de paraître et de dicter… ?

©

Je cherche à qui transmettre mon héritage

L’histoire de mes peines

L’histoire de mon ignorance

J’avais préparé cet héritage pour toi

©

Aujourd’hui, mes peines se transforment en larmes

Aujourd’hui mon ignorance a pris le dessus sur mes croyances

Mon ignorance a pris le dessus sur les valeurs de ma tribu

Les valeurs de mon ethnie

Les valeurs de ma région

Je suis devenu esclave de mon matériel

Je suis devenu esclave de mes croyances

Suis-je devenu le bourreau de mes enfants

Suis-je devenu le repère de l’irrationnel

Je me meurs

Je navigue dans une mare de sang pour

Comprendre l’histoire de ce continent

Ce continent qui nous a tout donné

Je suis…

Regarde-toi

©

Jean-Pierre Fonkeu

Essayiste

Articles Similaires

ENNUIS JUDICIAIRES DE MOHAMED TOURÉ AUX ÉTATS-UNIS : Oyé Béavogui du PDG-RDA fustige « l’indifférence » de l’État guinéen

LEDJELY.COM

En 2020, la protection civile guinéenne a fait près de 7 000 interventions à travers le pays

LEDJELY.COM

DÉLINQUANCE JUVÉNILE : les conseils de Kiridi Bangoura pour les jeunes de Manéah

LEDJELY.COM

KANKAN : réactions croisées de citoyens après la reconduction de Kassory Fofana à la Primature

LEDJELY.COM

VENTE DE DOMAINES DE L’ETAT A COYAH : les mises en garde du député Abdoulaye Bernard Keita

LEDJELY.COM

KANKAN : six mois sans salaire pour les contractuels du CERVAK !

LEDJELY.COM
Chargement....