Ledjely.com

Accueil » N’ZEREKORE : la capitale de la Forêt rend hommage au patriarche Molo Holomou Hazaly Zogbelemou
A la une Actualités Guinée Forestière Politique Société

N’ZEREKORE : la capitale de la Forêt rend hommage au patriarche Molo Holomou Hazaly Zogbelemou

Décédé le 1er décembre dernier à Conakry des suites de maladie, le patriarche de N’zérékore a regagné sa dernière demeure ce lundi 21 décembre 2020. L’inhumation a eu lieu à son domicile au quartier Bellevue, situé en banlieue de la capitale forestière. Bien avant, un hommage lui a été rendu à l’occasion d’une cérémonie à la place des martyrs. A cette cérémonie, on notait la présence du président de l’Assemblée nationale, des ministres et fils du terroir, des 7 sages des préfectures de la Guinée forestière, des responsables de coordination forestière résident à Conakry ainsi que des services de défense et de sécurité ainsi que la population de N’zérékoré.

Mort à 90 ans, Molo Holomou Hazaly Zogbélemou, devenu patriarche de N’zérékoré après sa militaire de carrière, a reçu tous les honneurs que requiert son rang. C’était sur l’esplanade de la place des martyrs où son corps a été exposé pour la circonstance. Plusieurs témoignages ont ponctué l’événement.

D’abord, le porte-parole de la coordination forestière de Conakry a relevé que le défunt patriarche était un unificateur, un rassemblleur. « Il n’était ni kpèlè, ni Mano, ni Kissi, ni Konianké, ni Malinké mais plutôt, un gardien des valeurs ancestrales, le partisan infatigable de la consolidation de la paix », a dit notamment Elhadj Aboubacar Koly Junior.

Pour sa part, Fodé Mathias Dembadouno, patriarche de Gueckedou, au nom des 7 patriarches des préfectures de la Guinée Forestière, assure que l’œuvre de prévention des conflits et de consolidation de la paix pour laquelle se battait inlassablement se poursuivra. Cela se fera, promet-il, à travers la « création d’un bureau de coordination régionale des sages de la forêt ».

Venu représenté le chef de l’État à ces obsèques, le président de l’Assemblée nationale, a relayé le message qui lui a été confié par ce dernier à l’endroit de la population de la région. « Le message du chef de l’État est celui-ci : c’est à l’occasion des grands décès que des grands conflits sont résolus, que des grandes querelles sont réglées, que l’histoire est dite pour qu’on se connaisse mieux. C’est ça le sens d’une telle cérémonie. En ce jour des obsèques de notre papa, il n’y a pas de chrétiens, il n’y a pas de musulmans, il n’y a pas d’animistes, nous ne célébrons pas la mort mais un symbole, une idée, une communauté d’esprit et un vivre ensemble. Avant l’arrivée du christianisme, de l’islam, les communautés de la forêt ont toujours vécu ensemble. Notre vie en commun doit survivre à ces différences. C’est notre diversité qui fait la richesse de cette région. Dans le respect mutuel, dans le respect des uns et des autres, en laissant chacun librement exercer ce en quoi il croit. Cela fera de cette région une région de paix, de bon vivre ensemble et de bonheur », a déclaré honorable Amadou Damaro Camara.

A préciser que Molo Holomou Hazaly Zogbelemou laisse derrière lui 5 enfants et 3 veuves.

Mais la page du défunt à peine tournée, que s’ouvre celle de sa succession. En effet, pour occuper le trône laissé vacant, plusieurs prétendants sont dans les starting block. Et personne ne voudrait laisser passer l’occasion. C’est dire donc que ça promet.

Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Articles Similaires

Kankan : Le corps sans vie d’un enfant retrouvé dans la commune urbaine

Ledjely.com

COUP D’ETAT : la Francophonie aussi suspend la Guinée

LEDJELY.COM

Guinée : Voici ce que les personnes vivant avec le handicap attendent du CNRD

Ledjely.com

URGENT : la CEDEAO prononce des sanctions ciblées contre les membres du CNRD

LEDJELY.COM

GUINEE: les autorités sanitaires déclarent la fin de la fièvre Marburg

Ledjely.com

Contenu local, respect des normes environnementales, transformation des matières,… Les exigences de Mamady Doumbouya à l’égard du secteur minier

LEDJELY.COM
Chargement....