Ledjely.com
Accueil » Les Oulémas africains rejettent en bloc les thèses extrémistes du Mouvement FETO
A la une Actualités Afrique Société Tribune

Les Oulémas africains rejettent en bloc les thèses extrémistes du Mouvement FETO

Le mouvement FETO chercherait-il à déstabiliser les pays africains qui vivent un islam paisible et tolérant. Les dirigeants musulmans de plusieurs régions du continent ont commencé à réagir contre la FETÖ, une secte extrémiste cherchant désespérément refuge sur le continent depuis quelques années. L’union des ulémas d’Afrique du sud et le Mouvement al-Wifaq ont organisé une conférence intitulée « le Satan et la sensualité : Les schismes ». Lors de la conférence, la nette différence avait été faite entre les thèses de la FETÖ qui sont contraires aux enseignements originels de l’Islam.

Durant cette importante conférence plusieurs thématiques ont été abordées. L’éminent guide Hazrat Mawlana Shabbir Salojee, doyen de la madrasa Dar Al Uloom Zakariyya, représentant officiel auprès de l’Etat des musulmans de la province Gauteng où sont situées les capitales Pretoria et Johannesbourg, ex-président de l’Union des ulémas et un des fondateurs du mouvement Al-Wifaq, démonté les thèses extrémistes du mouvement FETO

« La FETÖ constitue un problème pour l’Islam »

Hazrat Mawlana Shabbir Salojee qui a pris la parole lors de cette conférence organisée avec la participation de 5000 personnes, a comparé la FETÖ au Satan. Salojee qui s’est beaucoup appesanti sur l’obligation de ne pas dévier des enseignements originels de l’Islam ». Salojee a souligné que la FETÖ et son mouvement de même que ses réseaux dans le monde agissaient comme le Satan pour faire dévier les Musulmans de la voie et que celle-ci constituait un problème pour l’Islam en déviant de la religion.

Cette conférence a vu la représentation de plusieurs pays et de personnalités musulmanes influentes et a sensibilisé contre les dérives du mouvement FETO. L’Union des ulémas en République d’Afrique du sud a déclaré que d’autres réunions seront organisées sur l’ensemble du pays. Shabbir Salojee qui a parlé de la place importante de l’Empire ottoman dans l’histoire de l’Islam a fait des louanges à la réouverture de Sainte-Sophie à la prière.

Exprimant que la FETÖ agit discrètement en République d’Afrique de Sud et chercherait à y créer des tensions intercommunautaires, Salojee a souligné qu’elle altérait l’Islam en distribuant des livres aux contenus contraires aux enseignements du Prophète. Il a aussi rappelé que cette structure était l’auteur d’une tentative de coup d’Etat militaire en Turquie et a ajouté que parmi des membres de la FETÖ, des centaines de personnes avaient été arrêtées et d’autres recherchées.

LASSINE DIAKITE

Articles Similaires

PRIX DU PAIN : Cellou Dalein Diallo remet le gouvernement à sa place

LEDJELY.COM

RÉPRESSION À KOUROUSSA : le FNDC dénonce le « terrorisme d’État » contre les populations

LEDJELY.COM

KOUROUSSA: « Mon domicile, c’est comme un champ », le maire fait le bilan

LEDJELY.COM

FEGUIFOOT : de nouveaux soucis pour Antonio Souaré

LEDJELY.COM

ILES DE TRISTAO : la saliculture, une activité prisée par les femmes de Katchek

LEDJELY.COM

CONAKRY : un incendie ravage deux commerces à Kaporo-Marché

LEDJELY.COM
Chargement....