Ledjely.com
Accueil » KANKAN : les jeunes de Missiran menacent de descendre dans les rues du quartier contre les délestages électriques
A la une Actualités Energie Haute-Guinée Société

KANKAN : les jeunes de Missiran menacent de descendre dans les rues du quartier contre les délestages électriques

C’est une situation qui dure depuis plus de deux ans. Le secteur 6 du quartier Missiran, dans la commune urbaine de Kankan, peine à connaître une stabilité dans la desserte en électricité. Longtemps bernés par les responsables de l’antenne locale de l’Electricité de Guinée (EDG), les jeunes de ce quartier pourraient descendre dans les rues les jours à venir pour protester contre le maque de courant électrique. C’est ce qu’ils ont fait savoir ce lundi lors d’une rencontre avec des journalistes basés dans la capitale de la Haute-Guinée.

A l’image de plusieurs nouveaux quartiers de la commune urbaine de Kankan, Missiran vit dans une vraie galère en terme de desserte en courant électrique. Pour remédier le problème, des jeunes du quartier ont initié un projet d’alimentation en électricité qui, malheureusement, ne résout toujours pas le problème. « Depuis longtemps, nous souffrons énormément par manque de courant électrique. Ce quartier n’a pas encore bénéficié d’extension (de la part de l’EDG). Nous, nous nous sommes mobilisés pour avoir des câbles, files et d’autres accessoires comme les poteaux pour électrifier le quartier. La somme globale qu’on a investie avoisine 52 millions de francs guinéens, mais les mêmes problèmes persistent. Pourtant, ce sont les travailleurs de l’EDG qui fixent les qualités de matériels à acheter. Ce sont les citoyens qui l’ont fait à la place de l’État. [Sans succès] », a fait savoir Mohamed Kandjira Mitté, le coordinateur du mouvement des jeunes de Missiran.

Poursuivant, ce jeune leader de ce quartier annonce les prochaines actions à mener. « Nous sommes fatigués de travailler à la place de l’État. Nous payons les câbles, les frais de déplacement et payons les factures tous les mois. Mais le problème reste indemne. D’ici le dimanche (3 janvier 2021), si nous n’avons aucune information sûre de la part des autorités, nous bloquerons la nationale Kankan-Conakry et tout le monde saura [alors] nos difficultés », a-t-il menacé.

Présent sur les lieux, Laye Kourouma, le chef du secteur, dit avoir discuté du problème avec un député mais en vain. « Nous sommes oubliés et pourtant nous votons 100% chaque fois ».

A la direction de l’EDG de Kankan, c’est le silence radio pour le moment. Une source interne a affirmé, hors micro, vouloir d’abord mener des investigations pour savoir la vérité dans cette affaire. Car, a-t-elle assuré, aucun agent du service n’est habilité à prendre de l’argent au titre de frais d’installations.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com 

Articles Similaires

DÉLINQUANCE JUVÉNILE : les conseils de Kiridi Bangoura pour les jeunes de Manéah

LEDJELY.COM

KANKAN : réactions croisées de citoyens après la reconduction de Kassory Fofana à la Primature

LEDJELY.COM

VENTE DE DOMAINES DE L’ETAT A COYAH : les mises en garde du député Abdoulaye Bernard Keita

LEDJELY.COM

KANKAN : six mois sans salaire pour les contractuels du CERVAK !

LEDJELY.COM

KASSORY FOFANA : le choix de la cohérence

LEDJELY.COM

Après l’échec de son mariage forcé à 14 ans, c’est la renaissance pour F.T. grâce à l’UNICEF

LEDJELY.COM
Chargement....