Ledjely.com
Accueil » DRAGUES DU FLEUVE SANKARANI ET PRÉSENCE DE BURKINABÈ DANS LES MINES : le gouverneur de Kankan, Sadou Keita, hausse le ton…
A la une Actualités Environnement Haute-Guinée Médias Société

DRAGUES DU FLEUVE SANKARANI ET PRÉSENCE DE BURKINABÈ DANS LES MINES : le gouverneur de Kankan, Sadou Keita, hausse le ton…

En marge de la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an des responsables locaux des forces de défense et de sécurité à l’endroit du gouverneur et de son cabinet, tenue ce mardi 5 janvier 2021 dans la salle de réunion du gouvernorat de Kankan, Sadou Keita a expliqué qu’il est urgent d’agir pour sauver le fleuve Sankarani dans la préfecture de Mandiana qui serait menacé de disparition, rapporte le correspondant régional du Djely en Haute Guinée.

Après avoir écouté les différentes interventions des responsables des forces de défense et de sécurité de la région, Sadou Keita a mis un accent particulier sur l’état actuel du fleuve Sankarani dans la préfecture de Mandiana, mais aussi sur « l’envahissement » des zones minières de Siguiri par des Burkinabè. « Aujourd’hui, le [fleuve] Sankarani n’est plus un cours d’eau. Il y a de la pagaille là-bas ! L’eau n’est plus consommable, il n’y a plus de poissons. Mais grave, ce sont les produits toxiques qui sont utilisés dans les dragues. Cela va certainement propager les maladies. Le préfet a déployé deux missions de répression mais en vain ! Donc, le défi à relever va être l’installation d’une brigade permanente, les [missions] aller-retours n’arrangent pas« , a expliqué le premier responsable de la région administrative de Kankan.

Concernant les zones minières, Sadou Keita estime que des ressortissants Burkinabè s’adonnent à des activités illégales sur le sol guinéen. « Nos zones minières sont pleines de Burkinabè. Ils contribuent de nos jours à l’envahissement des réserves minières. Plus de 19% des réserves d’une mine de la SAG sont pillées (…) La Guinée est l’un des fondateurs de la Convention de la CEDEAO, mais nous n’accepterons pas que des gens rentrent, exploitent et pillent clandestinement nos ressources« , a-t-il lancé à l’endroit des responsables des forces de défense et de sécurité de la région.

Avant de terminer, le gouverneur de Kankan a invité ses hôtes à œuvrer davantage pour renforcer la sécurité des personnes et de leurs biens dans toute la région et à agir pour mettre hors d’état de nuire les malfrats, responsables de plusieurs actes criminels ces derniers temps dans la savane guinéenne.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

DÉLINQUANCE JUVÉNILE : les conseils de Kiridi Bangoura pour les jeunes de Manéah

LEDJELY.COM

KANKAN : réactions croisées de citoyens après la reconduction de Kassory Fofana à la Primature

LEDJELY.COM

VENTE DE DOMAINES DE L’ETAT A COYAH : les mises en garde du député Abdoulaye Bernard Keita

LEDJELY.COM

KANKAN : six mois sans salaire pour les contractuels du CERVAK !

LEDJELY.COM

KASSORY FOFANA : le choix de la cohérence

LEDJELY.COM

Après l’échec de son mariage forcé à 14 ans, c’est la renaissance pour F.T. grâce à l’UNICEF

LEDJELY.COM
Chargement....