Ledjely.com

Accueil » Les députés de l’Assemblée nationale adoptent la résolution relative aux coordinations régionales et organisations assimilées en République de Guinée
A la une Actualités Guinée Politique Société

Les députés de l’Assemblée nationale adoptent la résolution relative aux coordinations régionales et organisations assimilées en République de Guinée

Au cours de la plénière de ce mercredi 6 janvier 2021, les députés de l’Assemblée nationale présents à la session ont adopté à l’unanimité une nouvelle résolution relative à l’existence et au fonctionnement des coordinations régionales et organisations assimilées en République de Guinée.

A l’entame de ses propos, le président du parlement guinéen, Amadou Damaro Camara, a tenu à préciser  que l’initiative de l’adoption de cette résolution est partie du constat que « les coordinations régionales, au lieu d’être exclusivement une solution pour la pérennisation de la paix et l’unité nationale, sont en train de devenir des problèmes de nos jours » ; citant en exemple les affrontements intercommunautaires survenus à Macenta les 26 et 27 décembre 2020.

Ladite  résolution dont nous avons obtenu copie sera prochainement remise au président de la République, Alpha Condé. Elle comporte six dispositions qui réglementent désormais l’existence et le fonctionnement des quatre coordinations régionales ainsi que les organisations assimilées en République de Guinée.

Voici le contenu de ladite résolution…

  1. Les coordinations régionales et organisations assimilées sont unanimement et exclusivement des organisations informelles, constituées sur la base du consentement des citoyens et citoyennes ressortissants dont ils ont la charge de défendre les intérêts moraux et de maintenir, entre les communautés, la paix à travers les conseils et des sensibilisations pour éviter les affrontements inter-ethniques ;
  2. Les coordinations régionales et organisations assimilées ne sont pas des actrices politiques et doivent éviter toute prise de position politique et partisane, et s’abstenir de toute immixtion dans les questions judiciaires dont les acteurs sont déterminés par la Constitution et les lois en vigueur ;
  3. Les coordinations régionales ainsi que les structures apparentées, en raison de leur caractère informel, ne doivent pas interférer dans les questions de défense et de sécurité qui relèvent de la compétence régalienne de l’exécutif, conformément à la Constitution et aux lois en vigueur ;
  4. Le pouvoir exécutif, en traitant les quatre coordinations régionales et des organisations assimilées, devrait éviter d’être la source d’approvisionnement financier de ces structures informelles ;
  5. Le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation devrait veiller sur la problématique des patriarches familiaux et préfectoraux dont les principes ancestraux de désignation reposent sur la gérontocratie ;
  6. Le chef de l’exécutif [Alpha Condé] devrait complètement s’affranchir de l’implication des coordinations régionales et organisations assimilées dans les affaires courantes de l’Etat, la formation du gouvernement et les nominations aux hautes fonctions administratives pour éviter de leur part, toute prise de position hégémonique.

Balla Yombouno

Articles Similaires

GUINEE : la Banque islamique de Guinée fait un don au Fonds social de la sécurité et de la protection civile

LEDJELY.COM

LES NOMINATIONS AU COMPTE-GOUTTES : la peur du bide avec du Alpha sans Alpha (Edito Djoma)

LEDJELY.COM

GOUVERNEMENT DE TRANSITION : le colonel Doumbouya nomme quatre ministres

LEDJELY.COM

RENTREE DES CLASSES : forte affluence  à N’zérékoré

Ledjely.com

Rentrée scolaire à Kankan : faible affluence dans les écoles

Ledjely.com

COUR D’APPEL : le procès Gnelloy renvoyé au 28 octobre, l’accusé encore dans les mains de la justice

Ledjely.com
Chargement....