Ledjely.com
Accueil » KANKAN : les kiosques Orange Money fermés suite à une grève des prestataires
A la une Actualités Haute-Guinée Société

KANKAN : les kiosques Orange Money fermés suite à une grève des prestataires

La menace planait depuis quelques jours, elle a été finalement mise en exécution. Les tenanciers des kiosques de transfert d’argent Orange Money ont décidé d’arrêter le travail dans la commune urbaine de Kankan jusqu’à la satisfaction de leur revendication, rapporte le correspondant du Djely en Haute-Guinée.

C’est une affaire de commission qui serait la principale cause de l’arrêt des activités des prestataires d’Orange Money. « Nous avons constaté avec regret que la société [de téléphonie] Orange ne fait que nous maltraiter ou exploiter. C’est pourquoi on s’est organisés pour créer un mouvement. Dans ce mouvement, on a fait une plateforme revendicative adressée aux autorités. Aujourd’hui, nous sommes en grève contre Orange pour avoir diminué de façon progressive les frais de commission » que l’on perçoit sur les transactions, a expliqué le porte-parole du mouvement, Moussa Tenkiano.

Continuant, il a ajouté qu’en l’espace de deux ans, les frais de commission pour une transaction de 1 000 000 francs guinéens sont passés de 7 000 à moins de 5 000 francs. « En 2019, les points de vente recevaient 7 000 francs guinéens pour un retrait de 1 000 000 francs guinéens. Au mois de juin 2019, la compagnie Orange Guinée a prélevé 700 francs sur nos commissions, tout en nous promettant de revenir à la commission initiale, c’est-à-dire les 7 000 francs, trois mois après. Ce délai est passé, la société n’a rien dit. En 2020, elle est revenue deux fois en diminuant ces commissions. Et on se retrouve aujourd’hui avec 4 987 francs guinéens », a fait savoir M. Tinkiano.

« Nous n’avons pas de problèmes avec des gens, nous demandons que les frais reviennent à 7000 francs sur chaque retrait d’un million, rembourser les quatre mois des 15% pris sur le dépôt, revoir à la hausse les commissions sur les e-recharges et protéger nos kiosques contre les arnaqueurs », a-t-il réclamé pour mettre fin à cette grève. « Et si cela n’est pas fait, a prévenu Moussa Tenkiano, des commissions feront le tour pour sensibiliser nos camarades de la région afin de voir ce que ça peut bien donner ».

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

GOUVERNEMENT/EPISODE #3 : quatre autres ministres confirmés par Alpha Condé

LEDJELY.COM

KANKAN : les encadreurs des écoles en zone rurale exigent le paiement de leurs primes d’incitation

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : l’intronisation de deux patriarches fait couler beaucoup de salive

LEDJELY.COM

DJIBOUTI : la stratégie chinoise de la dépendance et de l’influence

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : une mère de famille met fin à ses jours

LEDJELY.COM

URGENT : descente musclée d’agents de la BRB dans les locaux de Gangan Radiotélévision

LEDJELY.COM
Chargement....