Ledjely.com
Accueil » VACCINS CONTRE LE COVID-19 : l’ANSS vise deux millions et demi de doses pour la Guinée
A la une Actualités Coronavirus Guinée Santé

VACCINS CONTRE LE COVID-19 : l’ANSS vise deux millions et demi de doses pour la Guinée

Le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) a apporté des précisions sur la campagne de vaccination contre le Covid-19 entamée récemment en Guinée et la commande de deux millions et demi de doses de vaccins faite par la Guinée dont le coût total est de 70 millions de dollars.

« Avec nos relations bilatérales depuis qu’on a élaboré notre plan de vaccination (COVAX) en guise de préparation en décembre dernier, et grâce aux relations du gouvernement avec certains pays amis, il y a eu cette dotation de 55 doses de vaccin russe que nous avons pu administrer à certains de nos hauts cadres, de façon pilote. Une manière de montrer à la population que c’est un vaccin qui pourra nous aider à l’avenir et démontrer aussi l’innocuité en terre guinéenne », a déclaré Dr. Sakoba Keïta lors d’une conférence de presse animée à Conakry le mardi 12 janvier 2021.

Aucune réaction secondaire enregistrée suite à l’administration de la première dose de vaccin

« En tout lieu et en tout temps, le chef doit montrer l’exemple pour rassurer les populations administrées de sa sincérité. Après cette première vaccination, nous avons constaté que les sujets qui ont reçu le vaccin n’ont pas eu de réactions secondaires qui puissent les empêcher de travailler ou de leur causer de dommages sur le plan de la santé », a ajouté le patron de l’ANSS. Et de poursuivre : « Comme l’OMS nous a dit de prendre à peu près 20% de notre population, nous avons estimé à peu près à 2 400 000 doses. Il y a des pays qui sont partis jusqu’à 50% [de leur population]. Donc, ce chiffre-là peut-être très dynamique. Nous visons de recevoir au maximum 2 000 000 à 2 500 000 doses pour vacciner un maximum de Guinéens ».

Les besoins de la Guinée en doses

Parlant de l’acquisition des vaccins, Dr. Sakoba Keïta a expliqué que le seul accord qui est encore signé et qui est très sûr, c’est celui avec le plan COVAX, à travers l’OMS et l’UNICEF. « On a demandé deux millions de doses. On ne sait pas (encore) quelle sera la cadence de livraison de ces deux millions de doses. On nous avait annoncé que ça allait commencer par 3% de notre population. Donc, si vous calculez bien, ça fait 360 à 400 000 doses. C’est ce qui sera la dose initiale, parce qu’on n’aura pas toute la dotation en même temps. Mais les choses peuvent changer de façon très rapide en fonction de la disponibilité mondiale », a-t-il rassuré.

La Guinée est aussi en négociation avec la Russie pour l’acquisition de doses. « Le gouvernement guinéen a demandé deux millions de doses aussi à la Russie. Mais nous n’avons pas eu encore de réponse favorable pour ça. Et le 15 janvier, il y aura une négociation à Moscou entre notre ambassadeur et les autorités russes pour définir la quantité susceptible d’être fournie à la Guinée comme dotation initiale. Pour le moment, les 55 doses qu’on a reçues, c’était entre relation bilatérale et ces doses ont été reçues par voie diplomatique et non par voie ANSS. C’est pour cela que je vous dis que c’est une vaccination pilote », a conclu le directeur général de l’ANSS.

Balla Yombouno

Articles Similaires

PRIX DU PAIN : Cellou Dalein Diallo remet le gouvernement à sa place

LEDJELY.COM

RÉPRESSION À KOUROUSSA : le FNDC dénonce le « terrorisme d’État » contre les populations

LEDJELY.COM

KOUROUSSA: « Mon domicile, c’est comme un champ », le maire fait le bilan

LEDJELY.COM

FEGUIFOOT : de nouveaux soucis pour Antonio Souaré

LEDJELY.COM

ILES DE TRISTAO : la saliculture, une activité prisée par les femmes de Katchek

LEDJELY.COM

CONAKRY : un incendie ravage deux commerces à Kaporo-Marché

LEDJELY.COM
Chargement....