Ledjely.com
Accueil » KASSORY FOFANA : le choix de la cohérence
A la une Actualités Economie Guinée Politique

KASSORY FOFANA : le choix de la cohérence

L’on ne connait pas toutes les motivations qui ont conduit le président Alpha Condé à faire d’Ibrahima Kassory Fofana le premier ministre du tout premier gouvernement de son troisième mandat, celui du « Gouverner autrement ». Mais le choix du chef de l’Etat satisfait au moins à deux critères. En premier, il s’inscrit dans une certaine cohérence, par rapport à la promesse du « changement dans la continuité » au nom de laquelle le président Alpha Condé s’est offert son troisième mandat. Ensuite, en misant à nouveau sur Kassory Fofana, le président de la République récompense la loyauté. Quant à savoir si le chef du gouvernement saura incarner et imprimer le changement promis au titre de ce nouveau bail, la question reste posée. Comme elle est du reste posée par rapport au président Alpha Condé lui-même.

Kassory Fofana, le PM du ‘’changement dans la continuité’’

Selon les observateurs, le livre de l’ancien ministre de l’Education nationale, Ibrahima Kalil Konaté, a paradoxalement conforté les chances de Kassory Fofana de se succéder à lui-même au palais de la colombe. En effet, l’ouvrage ayant été perçu par une frange de l’opinion publique comme une cabale contre le premier ministre, Alpha Condé aurait eu à cœur de ne pas se laisser manipuler par ceux qui avaient intérêt à ce que Kassory Fofana soit éjecté de la primature. Ceci étant, le choix du président de la République de renouveler sa confiance à son premier ministre semble avoir davantage été guidé par le souci de la cohérence. Alpha Condé ayant lui-même obtenu son troisième mandat avec la promesse du changement dans la continuité, il n’était point surprenant qu’il fasse le choix de continuer avec son premier ministre. S’il s’échine à convaincre les Guinéens qu’il est porteur du changement, tout en restant à Sekhoutouréyah, il était logique que le même raisonnement s’applique à son premier ministre. Ainsi, la dialectique du changement dans la continuité s’applique au moins à tout le couple de l’Exécutif. De ce point de vue, Alpha Condé a donc été cohérent de bout en bout.

La loyauté récompensée

La confirmation d’Ibrahima Kassory Fofana obéit en outre à la logique de la récompense de la loyauté. En effet, même si le locataire du palais de la colombe n’est pas connu comme un militant historique du RPG, il aura néanmoins consacré les deux dernières années qu’il a passées à la primature à soutenir sans coup férir le président Alpha Condé. Bien sûr, certains diront qu’au demeurant, son choix de fusionner son propre parti, le GPT, dans le RPG, était guidé par l’espoir que, dans l’hypothèse où le chef de l’Etat ne briguerait pas le troisième mandat, ferait de lui, son dauphin. Mais même quand il est devenu évident qu’Alpha Condé voulait obstinément du nouveau bail, Kassory Fofana ne s’est pas détourné de lui. Il lui est resté fidèle et loyal en des moments troubles et incertains. Les départs des ministres Kalifa Gassama Diaby, Cheick Sako et Abdoulaye Yéro Condé ne l’ont pas fait douter. Pourtant, il avait beaucoup à perdre, si l’entreprise du troisième mandat n’avait pas prospéré. Mais il a tenu bon et aura ainsi évité que le gouvernement ne se liquéfie autour du chef de l’Etat, pendant les moments les plus chauds. Et une telle prise de risque méritait de la reconnaissance, estime finalement le président Alpha Condé.

Partage de la prospérité et lutte contre la corruption, en demi-teinte

Mais la fidélité du premier ministre sera-t-elle suffisante pour générer le changement que promet le président Alpha Condé ? Difficile de répondre à cette question. D’abord, parce que les 31 mois que Kassory Fofana vient de passer à la primature, ils les a davantage consacrés à des objectifs politiques qu’à s’atteler aux préoccupations des citoyens. De sa part, la promesse du partage de la prospérité a plus été un slogan politique. Bien sûr, ces deux dernières années, on a beaucoup parlé de l’Agence nationale de financement des collectivités (ANAFIC), du Fonds de développement local (FODEL), de l’Agence nationale d’insertion économique et sociale (ANIES) et même tout dernièrement de l’Agence de financement des communes de Conakry (AFICCOM). Mais vu le contexte qui restait focalisé par le débat autour du troisième mandat, on a eu l’impression que ces instruments ont plus servi de trame de campagne électorale. Du coup, il faudra attendre de voir si l’accalmie qui se profile sur le front politique leur conférera plus d’efficacité par rapport à leurs missions originelles. Quant à la capacité du premier ministre à porter la lutte contre la corruption, au cœur du slogan « Gouverner autrement », on a des raisons d’émettre quelques doutes. Car déjà, la précédente campagne que Kassory Fofana avait lancée dans ce domaine précis et qui s’était traduit par le limogeage des responsables de l’OGP et l’OGC, a laissé un goût d’inachevé. Mais surtout, avec le communiqué dont son gouvernement s’est dernièrement fendu pour afficher sa solidarité à la ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, mise en cause dans un scandale de corruption par voie de presse, Kassory Fofana ne s’est pas rendu service. Enfin, on se souvient de la ‘’surfacturation’’ du plan de riposte anti-Covid-19. A sa décharge, il convient de relever qu’en mai 2018, Kassory Fofana avait reçu son gouvernement clé en mains.

En somme, si les critères politiques rendent compréhensible sa confirmation au poste de premier ministre, pour ce qui est du changement tel qu’il est attendu par les Guinéens, le chef du gouvernement aura tout à démontrer.

Boubacar Sanso BARRY

Articles Similaires

800 femmes et jeunes filles des 5 communes de Conakry en formation aux dialogues communautaires

LEDJELY.COM

GUINEE : des pistes de réflexion pour crédibiliser et pacifier le processus électoral

LEDJELY.COM

Le siège du PUP fait peau neuve : Fodé Bangoura, l’artisan du renouveau d’un parti qu’on annonçait mort

LEDJELY.COM

GUINÉE : après la sortie de Michelle Bachelet, le FNDC appelle l’ONU « à joindre des actes forts aux déclarations de principes »

LEDJELY.COM

Le cri de cœur des citoyens de Kondiaran après l’arrêt des travaux de la route Kankan-Mandiana

LEDJELY.COM

L’Espagne appuie la Guinée dans sa lutte contre le virus Ebola

LEDJELY.COM
Chargement....