Ledjely.com
Accueil » CORRUPTION & EXTREME PAUVRETE : les deux chantiers de Kassory Fofana
A la uneActualitésEconomiePolitique

CORRUPTION & EXTREME PAUVRETE : les deux chantiers de Kassory Fofana

Reconduit au poste de premier ministre au titre du troisième mandat du président Alpha Condé, Ibrahima Kassory Fofana, dans sa toute première réaction, a fixé le cap de sa nouvelle mission. Se disant reconnaissant à l’endroit du président Alpha Condé, le chef du gouvernement promet de poursuivre le travail visant à faire profiter à tous les Guinéens les fruits de la croissance de l’économie guinéenne. Ce qui à l’en croire doit passer par la lutte contre les déperditions financières à travers la corruption. Ensuite, il promet de veiller à ce que quelques six millions de Guinéens sortent de l’extrême pauvreté d’ici à 2025. Des objectifs qu’il a croit à sa portée, dans la mesure où, selon lui, il y a déjà des acquis.

A en croire le premier ministre, en décidant de le reconduire dans ses fonctions, le président Alpha Condé renouvelle de même le contrat en vertu duquel il lui demande de « mener les réformes hardies pour que la Guinée aille vite et que son programme social pour que les plus pauvres profitent des avantages de la croissance, réussisse très rapidement ». Et pour lui, « ces réformes ont pour toile de fond l’économie des ressources pour que les déperditions que nous connaissons aujourd’hui, liées à la corruption ambiante puissent cesser, pour que la Guinée puisse trouver des moyens de sa politique ». Ces reformes lui paraissent indispensables dans la mesure où en raison de la situation qui prévaut aujourd’hui dans le monde, eu égard notamment à la Covid-19, les pays doivent avant tout compter sur les ressources internes.

In fine, dit le premier ministre, l’objectif des réformes qu’il est appelé à mener est de faire en sorte que les engagements du président de la République soient honorés. « Quand le président me demande d’aller vite parce qu’il a pris des engagements de sortir ce pays de l’extrême pauvreté à l’horizon 2025, c’est une grande responsabilité. Cela signifie sortir 6 millions de Guinéens de la pauvreté absolue. C’est cela le mandat qui est le mien.  Et j’y vais avec responsabilité, fermeté et engagement ». 

Ceci étant, Kassory Fofana n’est nullement effrayé par la mission à lui confiée. Il compte sur le fait que les perspectives économiques de la Guinée sont positives. « Les tendances sont bonnes. Les résultats du Pr Alpha Condé sont excellents. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les chiffres attestés par les partenaires internationaux qui le disent. La Banque mondiale a revu les perspectives de croissance en Afrique. La Guinée fait partie des 10 premiers pays qui vont connaitre en 2021 une croissance importante. Sur ces 10 premiers, dans la région ouest africaine, il n’y a que la Guinée, la Côte d’Ivoire et le Cap-Vert. Donc ce sont les trois pays pilotes de la sous-région qui vont atteindre un taux de croissance supérieur à 5 points et demi », assure-t-il en effet

Balla Yombouno 

Articles Similaires

Procès du 28 sept : Paul Mansa Guilavogui met en cause les recrues de Kaleya dans les tortures au camp Koundara

LEDJELY.COM

Recrutement au ministère de la Justice : Charles Wright demande des poursuites contre certains candidats

LEDJELY.COM

Cameroun : Martinez Zogo, révélateur d’un régime à bout de souffle

LEDJELY.COM

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM
Chargement....