Ledjely.com
Accueil » HAUSSE DU PRIX DU PAIN : les précisions du président des boulangers et pâtissiers de Guinée
A la une Actualités Guinée Société

HAUSSE DU PRIX DU PAIN : les précisions du président des boulangers et pâtissiers de Guinée

Malgré la décision du président Alpha Condé annulant la hausse du prix du sac de farine, dans la ville de Conakry, la miche de main est vendue entre 2 000 et 4 500 francs guinéens, selon le poids et les vendeurs. Joint au téléphone par Ledjely.com, le président des boulangers et pâtissiers de Guinée promet le retour aux anciens prix, c’est-à-dire entre 1 500 et 3 000 francs guinéens.

Selon Alpha Oumar Sako, tous les magasins régulateurs seront ravitaillés en farine à partir de l’usine Les Moulins d’Afrique. Lors de cet entretien, il a aussi expliqué que cette hausse du prix du pain fait suite à l’augmentation de certains produits, comme le sel qui rentre dans la fabrication du pain.

« Cela va commencer à rentrer en ordre parce que les camions qui vont quitter l’usine Les Moulins d’Afrique viendront ravitailler les magasins régulateurs en farine à l’ancien prix. Et dès qu’on revenir à l’ancien prix de la farine, on va continuer de servir le pain aussi à l’ancien prix », a-t-il promis.

Mais il tient à préciser : « le ravitaillement de la farine dans les magasins régulateurs ne veut pas dire que ça annule le prix automatiquement (…) Il faut que tout le monde ait la farine d’abord. Mais pour mettre fin à cette crise, il faut que le président se concerte avec les industriels  comme ce que la Côte d’Ivoire a fait, où ça avait augmenté de 200%. Mais ils ont pu résoudre le problème avec l’union des boulangers de la Côte d’Ivoire avec les industriels. Tous les magasins du pays doivent être ravitailler en farine, pas seulement à Conakry ».

Qui sont ceux qui ont augmenté les prix du pain dans les marchés ?

Après constat, il a ajouté : « Actuellement, le prix n’a pas diminué parce que des boulangers avaient acheté le sac de farine à 300 000 ou à 290 000 francs guinéens. Ce sont eux qui vendent la baguette de pain jusqu’à 4 000 francs. Aujourd’hui, le sac de sel qu’on achetait à 30 000 francs est vendu à 80 000 francs avec la fermeture des frontières, parce que le sel est importé ».

Balla Yombouno

Articles Similaires

UNIVERSITÉ DE SONFONIA : zoom sur l’application des nouvelles mesures sanitaires

LEDJELY.COM

800 femmes et jeunes filles des 5 communes de Conakry en formation aux dialogues communautaires

LEDJELY.COM

GUINEE : des pistes de réflexion pour crédibiliser et pacifier le processus électoral

LEDJELY.COM

Le siège du PUP fait peau neuve : Fodé Bangoura, l’artisan du renouveau d’un parti qu’on annonçait mort

LEDJELY.COM

GUINÉE : après la sortie de Michelle Bachelet, le FNDC appelle l’ONU « à joindre des actes forts aux déclarations de principes »

LEDJELY.COM

Le cri de cœur des citoyens de Kondiaran après l’arrêt des travaux de la route Kankan-Mandiana

LEDJELY.COM
Chargement....