Ledjely.com
Accueil » DONALD TRUMP : Bye bye Mister President !
A la une Actualités Afrique Monde Politique

DONALD TRUMP : Bye bye Mister President !

Ce n’est pas tant l’arrivée Joe Biden à la Maison blanche que le départ de son prédécesseur que l’on doit célébrer en ce lendemain de l’investiture du 46ème président des Etats-Unis. En effet, aussi belle qu’ait été la cérémonie de ce 20 janvier à Washington, elle n’a rien d’exceptionnel en tant que telle. Son côté particulier lui vient du fait qu’elle symbolise le départ d’un président américain dont la fin du règne sonne comme un soulagement. Soulagement pour le monde, mais soulagement surtout pour une frange importante du continent africain. Parce qu’à l’égard de ce continent, le désormais ancien président des Etats-Unis aura été à la fois particulièrement arrogant et méprisant. Ignorant tout de l’Afrique, Donald Trump servait cependant de mauvais exemple à ceux des dirigeants du continent mus pour le désir de soumettre les institutions de leurs pays à leur volonté. Pour tout cela, il convient de se réjouir de son départ. Car sur ce registre-là, il est très peu probable que Joe Biden soit pire que son prédécesseur.

Comme c’est le cas à chaque fois que le bureau ovale doit accueillir un nouvel occupant, on s’est ça et là interrogé ces derniers jours au sujet de ce que Joe Biden doit apporter au continent africain au cours des quatre prochaines années. Et au nombre des réponses qui revenaient, on a pu lire qu’avec le successeur de Donald Trump, l’appui américain bi et multilatéral en faveur du développement de l’Afrique devrait reprendre. On prédit également que les menaces de retrait des troupes américaines impliquées en particulier dans la traque des terroristes dans le Sahel pourraient être suspendues. Que les activistes des droits humains et les militants pro-démocratie africains pourraient trouver des oreilles plus attentives à leurs plaidoyers au sein de l’administration Biden…Bref, entre l’Afrique et l’Amérique, tout devrait changer. Bien sûr, toutes ces prévisions sont légitimes et pertinentes. Mais avant cette étape plus concrète, ce qui pourrait changer et qui justifie que l’Afrique se réjouisse du départ de Donald Trump, c’est la perception dévalorisante que ce dernier avait du continent africain. Ce continent-là, Trump n’en savait rien en réalité. Et dans la mesure où l’Afrique, à la différence de la Chine, de l’Europe ou du Moyen Orient, ne représentait à ses yeux aucun intérêt ni économique, ni géopolitique, il avait choisi de ne lui réserver que le mépris. Et tous les propos qu’il a tenus à l’endroit de l’Afrique et des Africains et l’attitude qu’il a eue à leur égard n’en étaient que l’émanation.

Avec Biden, on se réjouit de savoir qu’il ne méconnait pas autant l’Afrique, ayant été vice-président de Barack Obama. Et c’est déjà suffisant pour que les changent ! Même si personne ne perd de vue que le nouveau président, lui aussi, sera d’abord et avant tout, guidé par les intérêts de son pays et de ses compatriotes.

Boubacar Sanso BARRY  

Articles Similaires

ALIOU CONDÉ SUR LA LIBÉRATION DE DÉTENUS POLITIQUES : « Ce n’est pas le travail de la justice »

LEDJELY.COM

CONGRÈS ÉLECTIF DE LA FEGUIFOOT : la commission électorale valide quatre candidatures pour une élection jouée d’avance…

LEDJELY.COM

SIGUIRI : au moins 15 morts dans un éboulement

LEDJELY.COM

SADEN 2021 : début des auditions des porteurs de projets

LEDJELY.COM

Matata Ponyo, l’architecte du « Gouverner autrement », rattrapé par sa gestion passée

LEDJELY.COM

BAFFOE : « Pas question qu’un policier, un gendarme ou un militaire prenne de l’argent avec des citoyens »

LEDJELY.COM
Chargement....