Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : trois présumés violeurs sur mineures présentés à la presse
A la uneActualitésGuinée ForestièreSociété

N’ZÉRÉKORÉ : trois présumés violeurs sur mineures présentés à la presse

Le commissariat central de police de N’Zérékoré a procédé ce mercredi 20 janvier 2021 à la présentation de trois présumés violeurs sur mineures aux autorités et à la presse. Les faits remontent entre novembre et décembre 2020, quand deux fillettes âgées respectivement de 12 et de 14 ans sont tombées dans le piège de leurs bourreaux, dans un quartier de la commune urbaine de N’Zérékoré.

Le responsable de l’OPROGEM à N’Zérékoré dont l’unité est chargée de lutter contre les crimes sexuels revient sur les circonstances de ces viols. « Nous avons en face de nous deux cas de viols qui concernent trois personnes qui ont commis des viols sur des mineures de 12 et 14 ans. Le premier cas est à l’actif de Laye C. allias Anaconda, logé dans la même concession que sa victime. Selon la victime qu’on a entendue, une fois quand elle avait quitté l’école, elle a trouvé Laye C. à la maison. Ce dernier l’a appelé pour qu’elle aille acheter de la cigarette pour lui. C’est à son retour que son bourreau l’a balayée et quand elle est tombée, il a bandé sa bouche avec un mouchoir avant d’abuser d’elle pour une première fois. Comme elle n’a pas informé ses parents, il a pris goût. Pour une deuxième fois, la petite a encore quitté l’école mais cette fois-ci, elle a voulu se rendre à l’atelier où travaille sa maman. Avant de partir, elle a eu le reflexe d’aller se mettre à l’aise et Anaconda, lui, lavait sa moto. C’est ainsi qu’il est venu l’agresser et abuser d’elle. Lui, il est poursuivi pour viol répété sur mineure de 12 ans suivi de grossesse », a indiqué capitaine Michel Kolié.

Poursuivant son intervention, il est revenu sur le deuxième cas de viol. « Pour cet autre cas, ça concerne Cheick L. et Amara K. Ces deux ont violé et séquestré une fille de 14 ans, pendant un mois 23 jours. Ces deux ont été interpellés grâce à la CMIS. On va les déférer dans les prochains jours devant le parquet pour qu’ils soient jugés », a-t-il précisé.

Interrogé sur les accusations portées à son encontre, Laye C. allias Anaconda a reconnu les faits et demandé pardon. Pour ce qui est du cas de Cheick L., menuisier de profession, il a admis avoir entretenu des relations intimes avec sa victime mais rejeté cependant l’accusation de séquestration.

Niouma Lazare Kamano, N’Zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

Insécurité : des présumés voleurs d’engins roulants mis aux arrêts par la CMIS de Yattaya

LEDJELY.COM

Prisons, Dignité et Respect des droits des personnes détenues en droit international et en Guinée

LEDJELY.COM

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM
Chargement....