Ledjely.com
Accueil » KABINET KOMARA : « Il est impératif de mettre fin aux actes de destruction du tissu social »
A la une Actualités Guinée Politique Société

KABINET KOMARA : « Il est impératif de mettre fin aux actes de destruction du tissu social »

Ces derniers mois, le tissu social a été fortement éprouvé par les différends politiques entre les acteurs. Du débat autour de l’adoption de la nouvelle constitution qui a permis au président Alpha Condé de briguer son troisième à la tenue de la présidentielle du 18 octobre et les violences qui en ont découlé, l’unité nationale en a gardé un coup terrible. En pleine campagne électorale pour la présidentielle par exemple, des affrontements meurtriers ont éclaté entre partisans du président Alpha Condé à ceux de son principal adversaire, Cellou Dalein Diallo, à divers endroits du pays. Mais c’est à Kankan que les violences près électorales ont été les plus intenses. Des violences qui ont entrainé le départ forcé de certains Guinéens de la ville.

Pour l’ancien Premier ministre Kabinet Komara, cette situation est inacceptable. Dans une longue interview qu’il a accordée au Djely, l’ancien haut-commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a invité les autorités à « retrouver ceux qui ont attenté impunément aux biens et à l’intégrité physique des citoyens, pour rendre justice et panser les plaies ».

« S’il y a une situation dont j’ai eu à souffrir, c’est d’avoir appris que Kankan, reconnue ville d’accueil, d’hospitalité et de tolérance, a enregistré des violences qui ont semé la désolation et qui ont même endeuillé certaines innocentes familles. Je commence donc par exprimer ma profonde compassion à tous ceux qui ont perdu des biens dans cette furie injustifiable et souhaiter un prompt rétablissement à tous ceux qui ont été blessés dans ces regrettables événements partout dans le pays. Ces agissements sont condamnables à Kankan mais également partout où de tels actes ont été enregistrés. Je suis sûr qu’aujourd’hui, leurs commanditaires et auteurs ne peuvent pas se regarder eux-mêmes quand ils voient l’ampleur de leur forfaiture. Notre pays ne pourra jamais aller de l’avant, ni améliorer nos conditions d’existence, si du jour au lendemain, certaines personnes insensées, pour des raisons obscures, peuvent se permettre de détruire et réduire à néant les acquis de plusieurs années de labeurs de certains de nos compatriotes. Notre pays ne peut exploiter le génie de la diversité de sa population si la quiétude n’est pas de mise partout, et s’il n’est pas permis à tout un chacun de s’établir dans n’importe quelle partie du territoire national. Il est donc urgent et impératif de mettre fin à ces actes de destruction du tissu social qui peuvent conduire à de graves comportements de défiance et de méfiance des uns vis-à-vis des autres. Ne pas le faire équivaudrait à mettre en danger l’avenir des générations montantes. C’est pourquoi il y a lieu de retrouver ceux qui ont attenté impunément aux biens et à l’intégrité physique des citoyens, pour rendre justice et panser les plaies. La cohésion nationale en dépend ! La stabilité de notre pays aussi », a-t-il insisté.

Articles Similaires

SENEGAL : le viol, la crise et le 8 mars

LEDJELY.COM

GUINÉE ÉQUATORIALE : au moins 15 morts et cinq cents blessés dans quatre explosions

LEDJELY.COM

SANOYAH : la police accusée d’avoir incendié un marché récemment créé par des femmes

LEDJELY.COM

SÉNÉGAL. La vague d’arrestations arbitraires d’opposants et d’activistes porte gravement atteinte aux droits humains (Amnesty International)

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : « la communication en contexte de crise sanitaire », au menu d’un atelier de formation pour les journalistes de la Guinée forestière

LEDJELY.COM

ENTREPRENEURIAT URBAIN : Enabel vient en appui à l’incubateur Jatropha

LEDJELY.COM
Chargement....