Ledjely.com
Accueil » PROCÈS DE MADIC 100 FRONTIÈRE : le verdict attendu le 8 février prochain
A la une Actualités Justice Politique

PROCÈS DE MADIC 100 FRONTIÈRE : le verdict attendu le 8 février prochain

Le procès du militant de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Mamadi Condé alias Madic 100 frontière s’est poursuivi ce lundi 25 janvier 2021. Au cours de l’audience de ce jour, le procureur Sidy Souleymane N’Diaye a requis 10 ans de prison et le paiement de 300 millions de francs guinéens d’amende contre ce proche de Cellou Dalein Diallo, le principal adversaire du président Alpha Condé.

L’activiste politique guinéo-canadien est poursuivi pour « des faits de téléchargement, diffusion des messages, photos, dessins de nature raciste ou xénophobie, menace, violence et injure par le biais d’un système informatique ».

Après ce réquisitoire et les plaidoiries des avocats de la défense, la présidente du Tribunal de première instance de Dixinn a renvoyé le procès au 8 février prochain pour le verdict.

Lors de l’audience, Madic 100 frontière a indiqué qu’il « ne regrette pas d’avoir demandé pardon au président (Alpha Condé) et au peuple de Guinée ».

« Madic 100 frontière est innocent »

Pour son avocat Me Alsény Aissata Diallo, il doit être relaxé purement et simplement. « Les faits reprochés à notre client ne sont pas du tout établis. Monsieur Madic 100 frontière est un innocent. Que le procureur demande qu’on l’envoie à l’abattoir, mais nous, nous avons demandé à ce qu’on le relaxe purement et simplement pour délit non constitué. Parce que le tribunal n’est pas seulement répressif, le tribunal est aussi humain. Donc, nous pensons que nous serons compris », a-t-il réagi au sévère réquisitoire de Sidy Souleymane N’Diaye.

En attendant la prochaine audience qui dévoilera son sort, celui qui se présente désormais comme un « ancien opposant » reste dans sa cellule à la maison centrale de Conakry où des centaines d’opposants, pour la plupart des partisans de Cellou Dalein Diallo, sont détenus depuis la tenue de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier.

Balla Yombouno

Articles Similaires

SENEGAL : le viol, la crise et le 8 mars

LEDJELY.COM

GUINÉE ÉQUATORIALE : au moins 15 morts et cinq cents blessés dans quatre explosions

LEDJELY.COM

SANOYAH : la police accusée d’avoir incendié un marché récemment créé par des femmes

LEDJELY.COM

SÉNÉGAL. La vague d’arrestations arbitraires d’opposants et d’activistes porte gravement atteinte aux droits humains (Amnesty International)

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : « la communication en contexte de crise sanitaire », au menu d’un atelier de formation pour les journalistes de la Guinée forestière

LEDJELY.COM

ENTREPRENEURIAT URBAIN : Enabel vient en appui à l’incubateur Jatropha

LEDJELY.COM
Chargement....