Ledjely.com
Accueil » ROTARY CLUB : vers une prise en charge de qualité des enfants exposés au VIH/SIDA en Guinée
A la une Actualités Humanitaire Santé

ROTARY CLUB : vers une prise en charge de qualité des enfants exposés au VIH/SIDA en Guinée

Le Rotary Club de Conakry a procédé, ce mercredi 27 janvier 2021, au lancement de son projet I-POP, d’une durée de deux ans, dont l’objectif est de contribuer à réduire la morbidité et la mortalité des nourrissons nés des mères infectées par le VIH/SIDA en Guinée.

Un projet qui sera mise en œuvre au CHU d’Ignace Deen par l’ONG Solthis en partenariat avec le Rotary Club Conakry. Il touchera environs 6 000 femmes.

Malgré les progrès dans la prévention de la transmission de la mère à l’enfant du VIH enregistrés ces dernières années, on estime que seulement 37% des femmes bénéficient actuellement d’un dépistage du VIH pendant la grossesse en Guinée. La prévention et la transmission du virus de la mère à l’enfant est cependant un enjeu crucial, car 80% des enfants infectés et non traités risquent de mourir avant l’âge de 3 ans. Afin de répondre à cette problématique, le projet I-POP vise à mettre en place le diagnostic précoce du VIH chez les nouveau-nés exposés au VIH/SIDA et la mesure de la charge virale des mères lors de l’accouchement.

Pour Thierno Iliassa Baldé, président du Rotary Club Conakry, « ce projet d’un montant global de 134 974 dollars et approuvé par la subvention mondiale de la Fondation Rotary International le 3 janvier 2020 est le fruit d’un protocole d’accord de partenariat signé le 13 septembre 2019 entre les clubs parrains Rotary de Conakry (district 9101) et autres. Il contribuera à réduire considérablement la mortalité des nourrissons, nés de mères infectées par le VIH en Guinée. Le projet I-POP est un effort supplémentaire au dispositif national de lutte contre le VIH/SIDA. Nous espérons qu’il répondra aux attentes des bénéficiaires et contribuera à cet effet à l’amélioration des soins de santé dans le cadre du traitement du VIH/SIDA en Guinée ».

Selon Dr Boubacar Cissé, chef de mission Solthis en Guinée, cet projet s’inscrit dans le cadre de la réduction  de la transmission mère-enfant du VIH/SIDA. « Son objectif, à terme, c’est qu’au niveau du site de l’hôpital Ignace Deen, 100% des nouveau-nés exposés, c’est-à-dire qui vont naître de mères porteuses du VIH/SIDA soient pris en charge de façon adéquate », a-t-il expliqué.

En présidant cette cérémonie au nom du ministre de la Santé, Dr Mohamed Awada, le directeur de l’hôpital Ignace Deen, a exhorté le personnel soignant à plus de considération pour sa réussite. A l’en croire, héberger ce projet à l’hôpital Ignace Deen n’est pas un fait du hasard ; cela fait suite à la réussite d’un projet similaire. « Ce nouveau projet est un projet porteur, dans la mesure où il va assurer les consultations, les soins gratuits aux femmes porteuses du VIH/SIDA et aux enfants qui vont naître de ces femmes porteuses de cette maladie », a-t-il souligné.

Comme résultats attendus de ce projet durant les deux ans, la mise sous traitement adapté de toutes les femmes testées positives du VIH/SIDA pour les protéger (elles et leurs bébés), le dépistage précoce de tous les nourrissons nés de mères infectées et la mise sous traitement systématique pouvant sauver leur vie, selon le risque de transmission évalué.

Balla Yombouno

Articles Similaires

COVID-19 : Levez les brevets sur les vaccins, l’appel d’Abdourahmane Sano et de près de 80 autres personnalités

LEDJELY.COM

CRISE POLITIQUE EN GUINÉE : Ibn Chambas reçu en audience par le président Alpha Condé

LEDJELY.COM

FEGUIFOOT : KPC charge Antonio Souaré et annonce sa candidature à la présidence

LEDJELY.COM

MEDIAS AWARDS GUINEE 2020 : la liste des nominés attendue le jeudi 4 mars

LEDJELY.COM

Comment peut-on expliquer la hausse des prix des denrées de première nécessité ?

LEDJELY.COM

URGENT : mort de l’évêque de Kankan, Monseigneur Emmanuel Félémou

LEDJELY.COM
Chargement....