Ledjely.com
Accueil » SANOYAH/KM36 : dix-sept millions de francs et des objets de valeur partis en fumée dans l’incendie d’une maison
A la une Actualités Basse-Guinée Faits-divers

SANOYAH/KM36 : dix-sept millions de francs et des objets de valeur partis en fumée dans l’incendie d’une maison

Dans la matinée de ce samedi 30 janvier 2021, un incendie s’est produit dans le secteur Sougueta, district de Sanoyah-KM36, relevant de la commune rurale de Maneah, dans la préfecture de Coyah. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais d’importantes pertes économiques sont enregistrées : un montant de 17 millions de francs guinéens ainsi que des objets de valeur sont partis en fumée. L’arrivée des sapeurs-pompiers n’a pas permis le contenu de la maison. C’est un court-circuit qui est à l’origine de ce sinistre, a appris sur les lieux Ledjely.com. 

Selon les victimes rencontrées sur les lieux du sinistre, l’incendie s’est déclaré après le retour du courant électrique ce matin avec une forte tension. Au moment où l’incendie s’est déclaré, la maison de cinq chambres et deux salons était hermétiquement fermée à clé. Le père de famille était parti au travail, sa femme au marché et les autres locataires vaquaient, chacun,  à leurs activités.

Quand la maison a pris feu, c’est le voisinage qui s’est levé pour tenter d’éteindre les flammes à l’aide de l’eau et du sable. Mais sans succès. Tout a été consumé par les flammes. A l’intérieur, plafond, fauteuils, télévision, habits, lits, congélateurs… tout a été calciné.

« Vers 8 heures, j’étais couché, il n’y avait pas d’électricité. D’un seul coup, le courant est venu avec une forte tension qui variait beaucoup. Et quelques minutes après, j’ai entendu la mère du propriétaire de la maison appeler au secours, que sa maison a pris feu. Tout le voisinage est venu pour tenter d’éteindre le feu et limiter les dégâts, mais la maison était fermée. Personnellement, j’ai tenté de couper le disjoncteur, mais je n’ai pas pu parce qu’il y avait une forte chaleur et la fumée était épaisse. On a tout fait pour défoncer la porte mais sans y parvenir », a expliqué Salifou Sylla, un enseignant à la retraite et voisin de la famille victime.

Sous le choc, Mohamed Camara – technicien de profession dans une entreprise privée de la place, marié à 3 femmes et père de 11 enfants – a indiqué avoir tout perdu dans cet incendie. Selon lui, cette maison il l’a construit en 2013 avec l’argent qu’il a épargné pendant plusieurs années. Il y a perdu aussi la somme de 17 millions de francs guinéens qu’on lui a confié pour payer les travailleurs de son entreprise à la fin de ce mois.

D’après lui, il y avait une coupure d’électricité dans le voisinage. Seul chez lui, il y avait le courant électrique. Conscient des risques que cela représente, il a assuré avoir demandé aux occupants de la maison de couper l’électricité et débrancher les appareils électroniques qui s’y trouvaient. Vraisemblablement, ses consignes n’ont pas été appliquées. « Les sapeurs-pompiers sont venus mais c’était trop tard. Les voisins aussi ont essayé d’éteindre le feu. En vain ».

Mohamed Camara et sa famille demandent l’aide des personnes de bonne volonté car à partir de ce soir ils risquent de passer la nuit à la belle étoile.

Balla Yombouno

Articles Similaires

800 femmes et jeunes filles des 5 communes de Conakry en formation aux dialogues communautaires

LEDJELY.COM

GUINEE : des pistes de réflexion pour crédibiliser et pacifier le processus électoral

LEDJELY.COM

Le siège du PUP fait peau neuve : Fodé Bangoura, l’artisan du renouveau d’un parti qu’on annonçait mort

LEDJELY.COM

GUINÉE : après la sortie de Michelle Bachelet, le FNDC appelle l’ONU « à joindre des actes forts aux déclarations de principes »

LEDJELY.COM

Le cri de cœur des citoyens de Kondiaran après l’arrêt des travaux de la route Kankan-Mandiana

LEDJELY.COM

L’Espagne appuie la Guinée dans sa lutte contre le virus Ebola

LEDJELY.COM
Chargement....