Ledjely.com

Accueil » Malick Sankhon, même pas peur!
A la une Actualités Guinée Politique

Malick Sankhon, même pas peur!

En dépit des apparences, ce n’est pas la grande sérénité au sein du RPG-arc-en-ciel depuis la réélection du président Alpha Condé au compte de son troisième mandat. Les rivalités et autres jalousies entre différentes tendances et factions du parti au pouvoir sont ravivées de plus belle par les appétits qui se réveillent dans le sillage des nominations actuellement en cours. Et de ces chaudes empoignades, on a une illustration le week-end passé, à l’occasion d’une réunion de la Coordination d’Orientation de la Basse Guinée (COBAG), au quartier Mafanco (Matam). A cette rencontre, Malick Sankhon, le Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), faisant allusion à des « cadres » qui rapporteraient des choses à la présidence de la République, a dit n’avoir peur de rien. Et il a exhorté son auditoire, lui aussi, à ne pas se laisser intimider. 

Mais c’est d’abord aux opportunistes que le Directeur général de la CNSS s’en est pris. Des opportunistes qui, selon lui, dans le cadre de la dernière bataille politique relative au troisième mandat du président Alpha Condé, étaient plus des adversaires que des partenaires, mais qui, la victoire une fois acquise, sont les premiers à réclamer les dividendes du combat. Cette attitude, avoue Malick Sankhon, génère du « mécontentement« . « Le jour où on a dit que le RPG n’aura aucun autre candidat si ce n’est le Pr. Alpha Condé, ils nous ont traités de tous les noms d’oiseaux. Ils nous ont insultés père et mère. Aujourd’hui, par la grâce de Dieu, cet Alpha Condé a été élu président, ces mêmes personnes sont venues s’interposer », rappelle en effet avec une pointe d’amertume le DG de la CNSS. La mort dans l’âme, il invite les militants à se montrer conciliants. « Mais ce n’est pas eux, c’est la grâce de Dieu. Donc cela ne doit pas vous frustrer ou vous décourager », plaide-t-il.

Mais l’attitude qui irrite le plus Malick Sankhon, c’est celle de ceux qui prendraient un malin plaisir à enregistrer les gens pour ensuite les rapporter à la présidence de la République. « Hier, quelqu’un m’a dit que des personnes sont actuellement en train d’enregistrer les voix des gens pour rapporter », dit-il à ce propos. Plutôt excédé par cette attitude, le Directeur de la Caisse a laissé éclater sa colère. « Moi Malick Sankhon, fils d’Elhaj Ibrahima Sankhon et de Hadja Catherine Kocker, j’ai été en prison au temps de Sekou Touré et j’ai dit ce que j’avais à dire. Aujourd’hui, je ne vois aucune parole que je peux craindre de dire devant un être humain. C’est seul de mon créateur dont j’ai peur », lâche-t-il en effet. Et d’inviter ceux qui l’écoutent à en faire de même. « N’ayez pas peur, ne craignez pas. Seulement, n’insultez pas le président et ne violez pas la loi, mais si vous voulez vous exprimez, faites le. Vous êtes des hommes et des femmes libres. Personne ne peut vous empêcher de dire ce que vous voulez », leur lance-t-il dans un ton empreint d’exaspération.

Balla Yombouno

 

Articles Similaires

SYLI NATIONAL : une mission de la FEGUIFOOT en Espagne pour finaliser l’arrivée de Moriba Kourouma

Ledjely.com

DUBREKA : le colonel Doumbouya chez le Kountigui de la Basse Côte

Ledjely.com

MINISTERE DES AE: le colonel Mamady Doumbouya suspend plusieurs cadres

LEDJELY.COM

Mort d’un bébé à Karifamoriah ( Kankan): Djené Kaba, la mère, serait à l’origine

Ledjely.com

« La bande à Dr. Mohamed Diané cuisinait tout le monde à sa guise », charge Souleymane Doumbouya

LEDJELY.COM

INCIVISME : le doigt d’honneur à la société ou le chaos de la République ?

LEDJELY.COM
Chargement....