Ledjely.com
Accueil » « Le N’ko n’est pas encore une priorité », regrette Moussa Baladou Diallo
A la une Actualités Guinée Société

« Le N’ko n’est pas encore une priorité », regrette Moussa Baladou Diallo

Depuis 2016, le Réseau central de l’alphabet N’ko, une coalition de 54 ONG en N’ko, cherche à introduire le N’ko dans le système éducatif guinéen. Au-delà des écoles communautaires qui existent à travers le pays, quelques écoles font l’expérience dans des préfectures de la Haute-Guinée et à Kindia, en Basse-Guinée. Les promoteurs de l’alphabet comptent sur les résultats de la première promotion au CEE, l’an prochain, pour prouver aux autorités éducatives guinéennes, la nécessité d’enseigner le N’ko dans les écoles du pays.

Lors d’un entretien qu’il a accordé au Djely, Moussa Baladou Diallo, vice-président du Réseau central de l’alphabet N’ko, a explique le motif de cette démarche, alors que les autorités en charge de l’éducation ne se montrent pas beaucoup intéressées. « Ce qu’il faut dire, c’est que le gouvernement n’a pas encore perçu la pertinence même du N’ko, l’usage de l’intégration du N’ko dans le système éducatif. Donc, nous, nous sommes en train de leur faire comprendre qu’il faut cela. Pour que nous ayons ces preuves, il faudrait que nous préparions une promotion qui a déjà affronté l’examen, et que les résultats soient palpables, parce que une nation ne s’engage pas dans un projet qui n’a pas d’avenir », a-t-il souligné.

Poursuivant, le chargé de la recherche du département N’ko à l’université Koffi Annan de Guinée s’est dit confiant quant à l’aboutissement de la démarche. Car, selon lui, les élèves en N’ko sont toujours dans les 5 premiers. « Ces écoles existaient depuis longtemps. Mais, c’est en 2016 qu’on a mis des outils identiques à ceux du gouvernement à leur disposition. C’est à partir de cette année qu’on peut faire une évaluation, parce que les livres qu’ils avaient n’étaient pas alignés au programme du gouvernement », a précisé M. Diallo.

Leur ambition : créer des écoles bilingues n’ko – français dans tout le pays, et ainsi former des diplômés au service de leurs communautés, projette ce formateur des formateurs en N’ko. « Au niveau universitaire, le réseau central a, dans son statut, prévu de mettre en place des ambassadeurs N’ko dans les universités, c’est-à-dire un point focal qui puisse donner la formation aux universités à l’informel, pour qu’il y ait un noyau N’ko dans chaque université de la République de Guinée. Le N’ko est très important, parce que lorsqu’un étudiant finit ses études, il cherche à transférer ses connaissances dans sa langue maternelle. Si tu fais par exemple un livre sur la saponification, tu auras servi toute la nation guinéenne, parce que même les femmes au village peuvent exploiter ton livre pour créer des activités génératrices de revenus », a-t-il assuré, ajoutant que c’est seule l’université Koffi Annan qui a validé la formation de ses points focaux pour le moment, alors que le Mali, par exemple, a validé le N’ko dans 12 universités.

Parallèlement, Moussa Baladou Diallo entend mettre en place une radio spéciale pour faire connaître le N’ko. « Quand vous allez dans une radio privée, aujourd’hui, on ne peut vous donner qu’une dizaine de minutes. Et ça aussi, c’est avec beaucoup de contraintes. Donc, on n’a pas de radio qui est prête, mais ça y est dans nos projets. D’autre part, on a un responsable qui fait des émissions sur le N’ko à la RTG, mais même ça aussi, c’est un enregistrement. Quand ils enregistrent l’émission, le jour où il y a un temps libre, ils font passer. Il n’y a pas de période fixe. Cela veut dire que le N’ko n’est pas encore une priorité », a-t-il estimé.

Hawa Bah

Articles Similaires

La Guinée déclare la fin de la Maladie à Virus Ebola (MVE)

LEDJELY.COM

COVID-19 : l’état d’urgence sanitaire prorogé de trois mois

LEDJELY.COM

CELLOU DALEIN À SES MILITANTS : « Alpha Condé va tenter de miner notre parti de l’intérieur »

LEDJELY.COM

BEPC : quelque 16 000 candidats affrontent les épreuves à Kankan

LEDJELY.COM

Appel à la réconciliation en Guinée (Lamine Capi Kamara)

LEDJELY.COM

COVID-19 : agissons face à la crise des orphelins

LEDJELY.COM
Chargement....